9 mai 2009

Atlantis, David Gibbins |AMHA S1E6|



L'auteur connait sans nul doute son sujet. Professeur à l'Université de Cambridge, sommité dans le monde de l'archéologie, il nous propose là un ouvrage riche en explications archéologiques, technologiques et mythologiques. 

Au delà de ce déploiement de mots en -ique, je n'ai pas pu trouver l'intérêt attendu dans la lecture de ce thriller, pour les raisons suivantes :


- Au milieu des découvertes archéologiques, viennent se dresser des terroristes pirates à la recherche d'un sous-marin nucléaire contenant un arsenal suffisant pour faire péter la planète entière, quitte à détourner le sujet principal du livre, transformant les personnages principaux en héros capables de tuer de sang froid et de démanteler le réseau d'un marchand d'armes amateur d'arts. Etait-ce vraiment le seul moyen de donner de l'épaisseur -au sens propre et au sens figuré- à ce livre ?
- En parlant des personnages, leur psychologie est totalement inconsistante, ils ne sont là que pour faire des actions, Jack Howard se situant quelque part entre Indiana Jones et James Bond mais sans en avoir le panache. Le livre est tellement centré sur l'action que je me demande s'il ne donnerait pas mieux en film.

La théorie intéressante de l'auteur concernant l'île mythique n'a pas suffit à me faire prendre un réel plaisir à cette lecture.



Les aventures de Jack Howard se poursuivent (sans moi) avec :
Le Chandelier d'Or

Le Dernier Evangile



QUATRIEME DE COUVERTURE:



En 9000 avant JC, selon Platon, se dressait, au milieu de l'Atlantique, une îlep eupléep ar des guerriers, les Atlantes. Mais en quelques heures funestes, elle fut engloutie par les flots ... De nos jours, au large de la Grèce. Lors de l'exploration sous-marine d'une épave, l'archéologue Jack Howard trouve un disque en or massif qui donnerait accès à la cité perdue. Au même moment, dans une nécropole égyptienne, le professeur Hiebermeyer découvre sur une momie un papyrus rédigé en grec ancien qui mentionne Atlantis et révèle son emplacement ... Avec ces deux découvertes, tout la science archéologique est remise en cause. Et même les plus sceptiques doivent se rendre à la raison : l'Atlantide n'est peut-être pas un mythe.


INFORMATIONS EDITORIALES


Publication en anglais : 2005. Publication en français : 2007. Editions : First, Pocket. Traduction : Anne-Carole Grillot. Pages : 532

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire