4 sept. 2009

La Guerre de la faille 1a &1b, R.E.Feist |AMHA S1E22|



J'avais lu le premier opus de la Guerre de la Faille - qui s'appelait à l'époque Les chroniques du Krondor- Pug l'apprenti il y a 5 ans. J'en avais gardé un bon souvenir et le désir de poursuivre la série. Il m'a fallu le temps mais je m'y suis remise, essentiellement animée par une envie pressante d'en finir avec des séries en cours depuis des lustres. Bref, j'ai relu le premier, ne me souvenant quasi de rien. J'ai enchaîné le second et propose une critique groupée car dans l'entre temps, des changements éditoriales ont eu lieu : Bragelonne a repris la série et regroupé le 1 et le 2 sous un même volume, Magicien, comme l'édition américaine. La Guerre de la Faille est donc en fait une trilogie avec un premier tome deux fois plus épais que les deux suivants.


Magicien est un pur produit de high fantasy très très classique : des héros sans peur et sans reproche qui deviennent de plus en plus puissants au fil des pages (on sent presque monter les points d'expérience d'une séance de Donjons & Dragons), des nains, des elfes, de la magie, une guerre qui n'en finit pas. Tous les éléments sont là. La lecture est facile, l'histoire prenante, quoique un peu longuette. Tout ceci sans grande originalité, hormis le fait que les ennemis viennent d'un autre monde. Leur découverte par les autochtones de Midkemia est d'ailleurs intéressante.

A ma connaissance, il n'a pas été édité en littérature jeunesse, ce que je trouve un grand tort : les sentiments exprimés, la violence aseptisée et la facilité d'accès du texte en font selon moi un roman parfait pour les jeunes. Une première approche idéale de la fantasy, surtout si l'on a été quelque peu rebuté par Tolkien : les grands thèmes sont là, avec une écriture plus accessible.

Silverthorn et Ténèbres sur Sethanon sont dans ma pile à lire. 


QUATRIEMES DE COUVERTURE

Pug l'apprenti : Né de parents inconnus, le jeune Pug a été recueilli et élevé au château de Crydee, où il officie comme garçon de cuisine tout en rêvant d'une vie d'aventures. Son existence se voit pourtant bouleversée lorsque Kulgan, magicien de la cour, le prend comme apprenti et lui révèle qu'il possède un pouvoir d'une puissance encore inconnue. Au même moment, d'étranges phénomènes maléfiques commencent à apparaître, et de sombres hordes de guerriers venus de nulle part envahissent la contrée. Inexorablement, alors que les forces du chaos mettent en péril la destinée du monde, Pug devra apprendre à ne compter que sur lui-même ...

Milamber le mage : Le combat que se livrent les peuples de Krondor et les guerriers Tsurani fait rage. La guerre a séparé les amis d'autrefois. Pug, qui porte maintenant le nom de Milamber, va découvrir peu à peu le secret de son pouvoir de magicien. Tomas est devenu un guerrier aussi respecté que craint, car en lui se manifeste une présence dont les elfes savent qu'elle n'appartient plus au monde de Krondor. Le prince Arutha, quant à lui, doit se déjouer à la cour les complots visant à déstabiliser le royaume. Bientôt, tous vont devoir s'unir contre un ennemi surgi de la nuit des temps.

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié pour la première fois en 1982.1999 aux Editions La Reine Noire pour la publication française.
Traduit de l'américain par Antoine Ribes
Pages : 511 & 541
Un site encyclopédique -en anglais- avec carte détaillée du monde de Midkemia. Les éditions J'ai lu ne comportant pas de carte, aller jeter un œil à celle-ci en cours de lecture peut s'avérer utile, surtout au début ; la découverte d'un nouvel univers est toujours plus aisée avec une carte sous les yeux.


AILLEURS


CITRIQ

4 commentaires:

  1. Feist fait dans la Fantasy prévisible mais bien ficelée. C'est un auteur que j'aime beaucoup par son univers bien ficelé. Il est vrais que quand je cherche un bon roman d'avaneture, avec Feist je ne suis jamais déçu. Les pages se tournent toutes seules. Un vrais plaisir.

    Son cycle "la guerre des serpents" dans le même univers est très agréable par le changement de point de vue à chaque tome. Sa "Triologie de l'Empire" avec Janny Wurtz est énorme aussi.

    Feist est le genre d'auteur que je prête et conseil à toute personne qui veut lire de la Fantasy et qui n'en a jamais lu. Tous les bons ingrédients sont au rendez-vous et surtout la recette est réussie!

    RépondreSupprimer
  2. Cher naufragé, tu as l'art d'échouer sur mes vieilles chroniques avec la mise en page de mon ancien blog, toute pourrie. Du coup j'ai honte, du coup je la change :D

    En effet, Feist est un excellent auteur pour débuter. Par contre je pense qu'une fois terminé ce cycle-là, j'en resterai là.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens à peine de découvrir cet auteur, alors que je connaissais sa saga depuis longtemps. J'en ressors grandement satisfaite, même s'il me manque ce petit plus que seul Tolkien sait nous donner... C'est de la bonne fantasy, avec une histoire qui tient la route. Je ne le classerai pas en jeunesse, mais je le conseillerai bien volontiers à des lecteurs débutant dans ce style.

    Biz, nanet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si ça te plait. Moi j'ai laissé tomber, je n'ai pas du tout accroché à la suite.

      Supprimer