4 déc. 2009

Cristal qui songe, Théodore Sturgeon [AMHA S1E41]

INFOS
Publié pour la première fois en 1950
Titre original : The dreaming jewels
Traduit de l'Américain par Alain Glatigny
248 pages











Cristal qui songe nous compte l'histoire d'Horty, un jeune garçon martyrisé par ses parents adoptifs et qui fuira cette existence éprouvante. Il intègrera un cirque ambulant et fera la connaissance de personnages haut en couleurs. Mais bien des questions sont soulevées dans ce cirque de l'étrange : qui est le Cannibale ? Que fait-il avec ces étranges cristaux venus d'ailleurs ? Quel est le lien qui uni Horty à Junky, son vieux jouet ?


Cristal qui songe, qu'est ce que c'est ?
• Une ambiance étrange, surréaliste, un peu glauque, assez bien représentée par la couverture de l'édition actuelle chez J'ai Lu. Une ambiance qui me fait un peu penser au film de Jeunet, La Cité des Enfants Perdus.
• Un aspect science-fiction, les cristaux, dans le fond beaucoup moins prégnant que l'aspect fantastique du livre.
• Du suspense et beaucoup de questions : quel est le fin mot de l'histoire ? Mes hypothèses sont-elles correctes ? Quel est le rôle de chacun des personnages ? Quel est leur lien avec les cristaux ?
• Une thématique autour de la différence : le livre démarre sur les chapeaux de roues par rapport à ce thème, Horty sera pointé du doigt, traité de dégoutant, pour avoir eu un comportement incompréhensible aux yeux des autres. Il persévère par la suite, avec le cirque ambulant et son lot de créatures dites "monstrueuses".
• Un deuxième thématique autour du pouvoir - surnaturel ici mais la discussion peut porter sur tout type de pouvoir- et de l'usage que l'on en fait : le bien, le mal et tout le tralala.
• De la souffrance : Cristal qui songe est un livre dur, où la violence et la souffrance nous surprennent au fil des pages.

Un livre à découvrir, avec une ambiance particulière, du suspens, des personnages attachants, un livre intemporel qui fait réfléchir sur la condition humaine.

LES PREMIERES PHRASES

L'enfant s'était fait surprendre dans un coin du stade scolaire, alors qu'il se livrait à un acte répugnant ; on l'avait renvoyé chez lui en l'expulsant ignominieusement de l'école. A cette époque, il avait huit ans ; cela faisait plusieurs années déjà qu'il pratiquait ce vice.

En un sens c'était dommage. Il était gentil ce gosse ; il était même plutôt beau, quoi qu'il n'eut rien d'extraordinaire. Il y avait d'autres enfants, et même certains professeurs, auxquels il était plutôt sympathique, mais il y en avait aussi qui le n'aimaient guère. En tout cas, lorsque son forfait fut connu, tout le monde se ligua contre lui.

POUR ALLER PLUS LOIN

Voir la série Carnivale (HBO) qui est -très- librement inspirée de Cristal qui Songe et de Les Plus qu'Humains (un autre roman de Sturgeon). J'ai vu il y a longtemps les premiers épisodes de cette série, je n'aurais pas fait le lien toute seule, c'est Wikipedia qui le fait, mais en y réfléchissant il est vrai que certains éléments concordent, même si l'adaptation est très différente. En tout cas, c'est une série qui a reçu d'excellentes critiques, en deux saisons, soit 24 épisodes. Elle a été arrêtée pour cause de coûts de production faramineux. Je compte m'y remettre prochainement et vous la présenter ici, pourquoi pas en faisant des liens avec Cristal qui songe ?

Le site francophone de la série

AILLEURS

CITRIQ


Livre lu en compagnie du Cercle d'Atuan
(nos discussions sont vraiment passionnantes,
n'hésitez pas à nous rejoindre)
Les avis des copains du Cercle : Olya, Ryuuchan, Acr0, Chimère, El Jc, Vert, Tortoise

4 commentaires:

  1. C'est le premier livre fantastique que j'ai lu par hasard, j'avais 14 ou 15 ans et bizarrement il m'avait peu intrigué mais plutôt fait peur. Cela dit, j'avais aimé même s'il m'avait fallu un moment pour rentrer dans l'histoire et tout comprendre m'enfin :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah je ne savais même pas qu'il y avait un site par rapport à l'adaptation côté francophone, je vais aller voir ça :)
    Sympa ton avis donné sous forme de points, j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu il y'a quelques temps déjà dans la collection Librio à 2 euros. J'en garde un excellent souvenir. Une ambiance maitrisé, sombre et poignante.

    A lire ta chronique cela me fait penser qu'il faudrait que j'extrais "Les plus qu'humains" de ma PAL un de ses jours.

    RépondreSupprimer
  4. @ Lili, c'est vrai que l'ambiance est très fantastique et sombre. Sentiment normal selon moi.

    @ Acro : oui en plus il semble assez complet. Je le regarderai de plus près quand j'aurai vu la série, j'ai peur des spoilers;

    @ Julien : bien envie de lire aussi "les plus qu'humains".

    RépondreSupprimer