13 déc. 2009

Le Parlement des Fées, John Crowley [AMHA S1E43]


INFOS
Le Parlement des Fées : 1- L'orée des bois 2- L'art de la mémoire
Titre original : Little Big
Traduit de l'américain par Doug Headline
Publié pour la première fois en 1981
A remporté le World Fantasy Award en 1982
435 et 447 pages








A la découverte du peuple féerique et d'une famille unique en son genre, nous partons sur les chemins de la forêt d'Edgewood. Une maison et des personnages aux multiples visages, un conte inachevé, une Cité moderne, un petit peuple qui se dévoile peu à peu ... Dans le premier tome, on attachera nos pas à Smoky, issu de la Cité, qui devra faire sa place dans ce monde étrange et découvrir le riche passé de la famille de celle qu'il aime. Dans le second, Auberon, son fils, sera davantage le centre de l'attention : son départ pour la Cité, son amour pour Sylvie, sa relation avec George Mouse. Cependant, de nombreux détours, comme des chemins de traverses dans la forêt nous égarent et nous font découvrir bien des autres aspects d'Edgewood.

Ce livre se lit comme on rêverait, il est inutile d'essayer de tout comprendre et de vouloir nouer tous les fils de l'histoire entre eux. Il faut se laisser porter, comme dans un rêve, se laisser guider par la poésie et la nostalgie qui s'en dégage. Le Parlement des Fées est une ode à l'imaginaire. Je ne cacherai pas que c'est un livre difficile à appréhender, on ne sait trop par quel bout le prendre ni où il nous mène, s'il nous mène seulement quelque part. Mais il vaut la peine qu'on se laisse emporter.

Il est aussi un fouillis de mises en abyme qui nous perdent davantage : [Attention, la suite peut dévoiler des éléments importants de l'intrigue. Reprendre au texte en gras si vous ne voulez pas être spoilés ou lire juste les titres]

les maisons dans la maison : la maison d'Edgewood a ceci de particulier qu'elle est constituée de plusieurs maisons, tout comme le livre est constitué de plusieurs histoires.
les personnages aux multiples facettes : certains personnages du livre semblent être une seule et plusieurs personnes à la fois. Ainsi : Sylvie / Ariel Hawcksquill / cigogne, ; Barberousse / Russel Eigenblick ; Lilas fille de Sophie / Lilas la fée / la fausse Lilas qui se décompose devant George et Auberon, rappelons également que Lilas a deux pères ce qui renforce la confusion ; Auberon junior et Auberon le grand-oncle, qui sont bien deux personnes différentes mais portent le même nom.
le Conte dans l'histoire : il nous sera rappelé à plusieurs reprises que la vie de la famille Drinkwater un Conte qui est en train de se dérouler sous nos yeux. A la manière de L'Histoire Sans Fin de Michael Ende, nous lisons le livre d'un livre.
les contes dans le Conte : le récit est émaillé d'allusions à des contes existants de la culture anglo-saxonne, information que l'on nous transmet via notes de bas de page. Ma préférence va à l'histoire de la souris qui veut connaître le secret du Vent du Nord. Un pur instant de grâce.
le monde des fées dans le monde des hommes : bien sûr, le monde imaginaire se mêle au monde réelle, on pourrait symboliser cet enchevêtrement par les photographies d'Auberon (l'ancien) qui capture le monde des fées sur le monde des hommes.
l'imbrication du passé et du présent : le passé raconté dans le présent, le savant mélange des deux, en particulier dans le premier livre, que l'on retrouve également dans l'opposition Edgewood - Cité.




Le
Parlement des Fées est le genre de livre que l'on s'imaginerait lire emmitouflé dans une couverture dans un grand fauteuil antique judicieusement placé devant une gigantesque cheminée où brûlerait un feu crépitant. Ce ne fut pas mon cas, vie moderne oblige mais cela résume bien le potentiel déconnectant de l'ouvrage. C'est également un livre à lire lentement, en savourant la poésie des mots et de l'histoire.


EXTRAITS POUR LA MAGIE DES MOTS

• [L'Orée des Bois] Mère à côté de lui rêva que son mari n'était pas du tout dans son bureau, mais avec elle dans la cuisine, où elle tirait indéfiniment du four des plaques à gâteux en fer-blanc, avec des petites choses brunes et rondes dessus. Quand il lui demanda ce que c'était, elle répondit : "Des années."

• [L'Orée des Bois] J'ai rêvé que j'avais trouvé un moyen de mettre de côté le temps que je ne voulais pas gaspiller, pour pouvoir l'utiliser quand j'en aurais besoin. Comme le temps qu'on passe dans la salle d'attente du docteur, ou celui qu'on perd à revenir d'un endroit où on préfèrerait ne pas aller, ou à attendre le bus - tous ces petits espaces inutiles. Et bien il suffisait de les attraper et de les replier, comme des cartons à jeter, pour qu'ils tiennent moins de place.

• [L'art de la mémoire] "En route !" dit la voix de sa Mémoire lorsque la main de sa Mémoire se posa de nouveau sur les rênes et que Hawksquill fut bien en selle. En route ils se mirent, vastes ailes battant à travers le Temps. Ils traversèrent des océans de Temps cependant que Hawksquill réfléchissait ; et puis son coursier plongea, sur son ordre, sans hésiter ni sourciller, dans le ciel méridional en dessous du monde, ou bien dans les eaux australes sombres et limpides - en tout cas vers l'endroit où reposent tous les âges passés, la Douce Ogygie.

AILLEURS


CITRIQ

Lecture réalisée dans le cadre du partenariat Points/Livraddict, merci à eux pour leur confiance et leur efficacité.

6 commentaires:

  1. Ouf ! Enfin quelqu'un qui ne me fait pas regretter mon (double) achat. Je finissais par croire que ces livres étaient définitivement illisibles. Je pense que je ne vais pas tarder à me faire ma propre opinion.
    Merci Lilly.

    RépondreSupprimer
  2. (Désolé, fausse manip :s))
    Ton avis est très sympa, il fait ressortir la "magie" et l'atmosphère de ces livres... Oui vraiment, un des rares commentaires sympas sur ces livres qui méritent pourtant d'être lus et que pour ma part je ne trouve pas si difficiles que ça... Je suis en pleine relecture, et ça se lit très bien...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je me permets de vous contatcter via vos commentaires car mon équipe et moi-même avons visité votre blog que nous trouvons très intéressant et dynamique. Passionnés du web, nous souhaiterions le faire découvrir aux lecteurs de News de stars, qui figure parmi les sites féminin people les plus visités. Pour cela, n'hésitez pas à vous inscrire à cette adresse http://www.news-de-stars.com/inscription_blog.php et nous nous occupons de tout.

    J'espère vous compter rapidement parmi nos partenaires privilégiés.

    A très bientôt.

    Hélène de l'équipe des blogs reporters News de stars
    blogs@news-de-stars.com

    RépondreSupprimer
  4. @ arutha : tu m'en diras des nouvelles :)

    @ Taliesin : j'ai hâte de lire ton avis. Facile je ne dirais pas, c'est complexe, le style est particulier et l'histoire tarabiscotée. Mais c'est magique en effet.

    @ News de stars : merci de votre intérêt, je vais aller jeter un œil à votre site. Je ne suis pas trop sûre de correspondre à ce que vous chercher par contre. Je vais peut être aussi trouver comment on fait pour qu'on puisse me contacter par mail :D

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Tigger Lilly,
    merci pour ton passage sur mon blog, je viens découvrir ton univers à mon tour...
    Ta description du Parlement des Fées est très attrayante, et hop : 2 livres de plus sur ma liste d'attente. ;)
    Au plaisir de te lire,
    Delphine.

    RépondreSupprimer