31 mai 2010

Pile à lire mai 2010 (7)

Le désormais traditionnel billet des acquisitions, zappé le mois dernier car j'avais quasi rien acheté. Me suis rattrapée, héhé. 

30 mai 2010

Actus de la semaine (1)

Paix à l'âme de mon Google Reader. Je suis partie 2 jours et le voilà qui explose. Mais cette semaine je me l'étais promis, il fallait que je crée cette nouvelle rubrique pour le Dragon Galactique. Oui, parce qu'il parait que c'est poli. Accessoirement, je trouve intéressant de partager les news et liens qui m'ont intéressée pendant la semaine. C'est parti mon kiki ...

23 mai 2010

Comment bloguez-vous ? |3615 blogo S2E11|

Un tag lancé par SeeMee sur lequel je suis tombée chez Ferocias et Fattorius. C'est toujours sympathique de savoir comment chacun aborde le bloging, donc n'hésitez pas à relayer ce tag et à y participer vous-même. Mes réponses :  

20 mai 2010

Outrage et rébellion, Catherine Dufour [AMHA S2E23]


Outrage et Rébellion est un livre à lire mais il ne plaira pas à tout le monde. De mon côté, j'y ai trouvé du bon et du moins bon. Les longueurs, la difficulté à entrer dans l'histoire à cause de la pluralité des points de vue, l'impossibilité de s'attacher à un quelconque personnage, le style difficile à suivre ... Mais c'est aussi une bonne grosse claque dans la figure de l'humanité. J'aime bien les livres qui mettent des baffes à l'arrogance humaine.

15 mai 2010

Tag de printemps |3615 blogo S2E10|

Mieux vaut en retard que jamais (en fait, on est toujours le printemps, donc ça va). Ferocias m'avait taguée fin mars pour ce tag de printemps. Non, je n'avais pas oublié. Oui, je procrastine. Et non, je n'ai pas honte.

10 mai 2010

9 mai 2010

Mortimer, Terry Pratchett [AMHA S2E22]



Cette épisode des Annales est particulièrement réussi. L'histoire est prenante. Les personnages attachants. Une petite touche philosophique sur le destin, la vie, la mort, la place de chacun dans l'univers, toussa toussa.

8 mai 2010

The Shield, Shawn Ryan |AMHA S2E21|


Vic Mackey dirige une brigade anti-gang, la Strike Team avec des méthodes pour le moins non conventionnelles. Utilisant les mêmes armes que les gangsters qu'il arrête, à savoir la violence et la loi du plus fort, il obtient d'excellents résultats mais aussi la méfiance de ses supérieurs hiérarchiques.  Tout commence par le meurtre d'un membre de la brigade anti-gang. Devenu trop gênant pour le reste de la Team car soupçonné de renseigner l'IGS (Inspection Générale des Services), Mackey lui tire une balle en pleine tête avec l'arme du criminel qu'il vient de tuer. Un point de départ violent, qui va donner le ton des 7 saisons de la série. Si cette histoire de meurtre déguisé ne leur posera que peu de problème au moment des faits, la Team se la reprendra en pleine face dans les dernières saisons.

6 mai 2010

Janua Vera, Jean-Philippe Jaworski |AMHA S2E20|



Janua Vera est un recueil de 8 nouvelles. Enfin, plus ou moins, il pourra y en avoir une de plus ou une de moins selon l'édition que vous aurez en main. Donc, je reprends. Janua Vera est un recueil de 8 nouvelles écrite par un auteur français. En plus d'être francophone donc et nous épargner les affres parfois douloureux de la traduction, ce monsieur écrit bien. Vachement bien même. A une époque où le sms est en passe de devenir la première langue mondiale (j'exagère mais à peine), où la richesse de vocabulaire semble se perdre de génération en génération, il est vraiment plaisant de lire un livre aussi riche. Oui, évidemment parfois, faudra ouvrir un dico ou se faire une raison.

3 mai 2010

Omnia, Morrigan #MusicMonday

Envie de prolonger quelque peu mes aventures anthinoises avec cette terrible chanson d'Omnia en hommage à Morrigan, la déesse irlandaise de la Guerre et de la Mort.

2 mai 2010

Bifrost 58 - dossier Laurent Genefort |AMHA S2E19|


FOCUS SUR

L'édito

Où Olivier Girard nous parlera de la fuite en avant de la commercialisation de la SFFF, en particulier la fantasy et le fantastique (bit-lit). Je ne peux qu'approuver ses propos. On voit se multiplier les ventes de soit-disant best-sellers, les phénomènes de modes, les labels de maisons d'éditions. Tout ça me fait un peu penser au marché du jeu vidéo et du cinéma. Peste ! La littérature de genre semblait avoir échappé à ce phénomène, mais là on entre dans la surenchère. Faudrait veiller à ne pas se brûler les ailes car à moins de trouver un moyen pour que les lecteurs lisent à la vitesse de Johnny 5, il va bientôt y avoir un gros problème d'impossibilité de lire davantage.