4 oct. 2010

Sac d'Os, Stephen King [AMHA S2E45]

INFOS
Publié pour la première fois en 1998.
1999 pour la traduction française chez Albin Michel.
Traduite de l'américain par William Olivier Desmond.
Titre Original : Bag of Bones.
Prix Locus du meilleur roman d'horreur, Prix Bram Stoker, Prix British Fantasy.
727 pages.






 Mike Noonan, écrivain à succès, perd sa femme. Il n'écrit plus depuis quatre ans, trompant son agent et son éditeur avec des manuscrits écrits plusieurs années précédentes. Des cauchemars récurrents le poussent à s'installer dans sa maison de campagne "Sarah Laughs". Et c'est là que les fantômes se manifestent ...

Stephen King est sans doute l'auteur que j'ai le plus lu et relu. J'ai lu à peu près quasi tous ces romans et recueils de nouvelles, ainsi que son cycle de fantasy. Quasi tout ce qui est sorti jusqu'en 2004.  Bref, je pense avoir une vision d'ensemble sur l'œuvre de cet écrivain, tout à fait subjective bien sûr. Elle me mène à décider que depuis Rose Madder (1995) -  à quelques exceptions près : le recueil de nouvelles Tout est fatal, le cycle de La Tour Sombre et La Ligne Verte - j'ai décroché. Je suis désolée de dire ça mais je trouve que King est devenu ennuyeux. Sac d'Os vient confirmer ce sentiment. 

Je m'explique ...

Le roman ne commence pas mal, une histoire d'écrivain, cela semble alléchant, King en a déjà usé avec brio par la passé (La Part des Ténèbres, Misery). J'étais plutôt emballée. Bon voilà le souci c'est que c'est long et lent et pendant près de 250 pages, il ne se passera dans le fond pas grand chose. En plus de ça, je trouve l'histoire pas si bien fichue, un peu tirée par les cheveux et somme toute ... ce n'est qu'une banale histoire de fantômes.

Je ne comprends pas comment ce livre a pu obtenir non pas un mais trois prix. Bon sang, il m'a fallu plus de deux semaines pour le lire. Ça ne va pas du tout. Du King, ça se lit jusqu'à trois heures du matin dans le fond de son lit, on tourne les pages avec fébrilité, on angoisse avec les personnages. A la place, je me suis largement ennuyée. 

A vous de voir si vous voulez le lire, j'en ai lu pas mal de bien à droite à gauche, il a quand même remporté trois prix, et pas des prix de campagne si je puis dire. De mon côté le pavé n'est pas passé.

AILLEURS


CITRIQ

Livre lu dans le cadre du 
Challenge Stephen King, organisé par Neph.

7 commentaires:

  1. Ben ce livre, il est arrivé à plusieurs moments dans ma vie, avec une appréciation différente. La première fois, c'était en Italie, j'avais acheté le bouquin pour l'été et j'ai bloqué comme une malade dessus, à ne pas avancer en une semaine et à l'abandonner en fin de compte. Puis, je ne sais plus comment, des années après, je me suis retrouvée avec la version française en main. Cette fois-là, je l'ai dévoré en deux jours et je suis rentrée dedans. Bon, je ne l'ai pas adoré, mais j'ai passé un bon moment en le lisant. Alors que je ne pouvais pas le voir en peinture après la première fois. Je ne sais pas du tout à quoi ça a tenu.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai carrément adoré, mon Stephen King préféré à ce jour !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce livre dont j'avais découvert l'existence sur la page http://www.stephenking999.com/Sac-d-os.html qui est un site dédié à Stephen King.

    RépondreSupprimer
  4. C'est marrant, je l'avais adoré...

    RépondreSupprimer
  5. Bizarre, ces différences d'appréciations ! Je me souviens de l'histoire en gros mais je n'ai pas de souvenirs plus précis. Merci pour ton article, il est ajouté à la récap !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai lu quasi tout King et ce livre est excellent pour ma part.

    Il sort de son écriture ordinaire pour nous livrer une oeuvre détaillée et poétique, très touchante. Même si je ne le mettrais pas dans mon top 5 il s'en rapproche considérablement, un très bon king pour ma part!

    (Pourtant je n'ai pas tout aimé de lui)

    RépondreSupprimer