27 déc. 2010

[3615 blogo S2E18] Commencer un livre par le milieu : une hérésie ?

Commencer un livre par la milieu : est-ce une hérésie ? Question que me pose Ferocias, sur une idée de L'Hérétique.


Personnellement, cela ne me viendrait pas à l'idée de commencer un livre par le milieu. Faut savoir que même les séries qui ne doivent pas nécessairement être lues dans l'ordre comme Les Annales du Disque Monde de Sir Pratchett, je ne peux pas faire autrement que de les commencer par le numéro un. Alors commencer un livre par le milieu, n'en parlons pas. Mais ce sont des considérations obsessionnelles personnelles qui n'engagent que moi.

Donc pour répondre à la question, je vais dire : non. Car pour moi, à partir du moment où l'on acquiert un livre, on a le droit d'en faire ce qu'on veut. Si commencer un livre par le milieu est une hérésie, qu'en est-il de celui qui ne finit pas son livre ? Ou qui passe des lignes ? Ou qui en dit du mal sur son blog ? A partir du moment où un auteur se fait publier, il accepte que le lecteur se réapproprie ce qu'il a écrit, manière d'entreprendre sa lecture comprise (avis non partagé chez Gromovar). Au pire, on peut toujours dire qu'un tel lecteur manquera quelque chose et que c'est bien dommage pour lui.

Cela dit, sérieusement, vous en connaissez beaucoup des gens qui commencent leurs bouquins par le milieu ?

11 commentaires:

  1. J'ai un mai qui commence ses livres par le début, lit la fin, puis remonte petit à petit dans l'histoire jusqu'au lieu où il s'était arrêté... Moi pas comprendre cette méthode !

    RépondreSupprimer
  2. je voulais dire un ami et non un mai, ofeu courseu

    RépondreSupprimer
  3. Quand on acquiert un livre, on peut effectivement en faire ce que l'on veut, même le lire à rebours en remontant les mots un à un [Voire les lettres, soyons fous ! ^o^], mébon je doute un chouille de l'intérêt de l'exercice. Pour moi, un livre, c'est un texte construit par son auteur, un ouvrage qui a demandé de la réflexion et pour lequel des choix raisonnés ont été faits notamment dans l'ordre et la manière de distiller les ingrédients qui le composent. Il me semble donc nécessaire de commencer par le début, de poursuivre par le milieu et de finir par la fin (ça me semble tellement couler de source que j'ai l'impression d'enfoncer une porte ouverte), ce qui n'empêche en rien de se réapproprier l'oeuvre au fil de la lecture ou en discutant le texte a posteriori. De fait, pour moi, oui c'est une hérésie, même si je ne collerais pas nécessairement au bûcher les adeptes de cette lecture déconstruite. ^o^ [Je sais, je sais, ma bonté me perdra...]

    RépondreSupprimer
  4. Il m'est arrivé de lire des livres dans un ordre non conventionnel. Par exemple, le Seigneur des Anneaux, que j'ai commencé au début, lâché après quelques pages peu compréhensibles, repris au moment où Frodon et Sam partent seuls, lu jusqu'au bout, puis repris pour les passages qui m'intéressaient vers le début. Cela dit, j'ai une excuse : j'avais onze ans.
    Dans l'ensemble, j'ai dû le lire en entier, même si jamais de bout en bout, chose que je devrais faire un jour, mais le fait que je connaisse très bien l'oeuvre à présent ne m'incite pas à m'y replonger...
    L'expérience m'a permis de comprendre qu'il vaut mieux, tout de même, commencer depuis le début pour aller jusqu'à la fin dans un livre. Donc c'est un truc à faire au moins une fois pour s'en rendre compte...

    RépondreSupprimer
  5. @Lyonnes : c'est pour le moins original comme méthode de lecture :p

    Quelqu'un sur un forum m'avait dit un jour, toujours lire la fin d'un livre avant de le commencer. Sinon, elle lisait trop vite car elle voulait savoir la fin et ça l'empêchait de profiter de l'histoire.

    @CaptainNavarre : visiblement, y a des bizarreries partout, cf la commentaire de Lyonnes et d'Anudar. Je n'en vois pas l'intérêt non plus, mais bon tout comportement a ses déviances ... et pas nécessairement répréhensibles.

    @Anudar : le SdA est un bouquin qu'on peut sans souci lire plusieurs fois et y trouver du plaisir, je te conseille de le faire à l'occasion. Surtout si ta lecture non conventionnelle date de tes 11 ans.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis de ton avis Lilly, et j'ai la même obsession que toi, notamment pour le Disque Monde x)

    Par exemple, là j'ai lu le Père Porcher pour la lecture sur le Vademecum, si tu savais comme j'ai l'impression (et en fait, j'en suis sure) de perdre quelque chose à ne pas avoir lu les tomes précédents ...

    RépondreSupprimer
  7. Mais pourquoi commencer un livre par le milieu ? enfin quel serait l'intérêt ?
    Cela dit chacun fait bien comme il l'entend, après ce n'est plus une question d'hérésie mais de logique !
    J'avoue que pour ma part, les Terry Pratchett, je les lis aussi dans l'ordre :p
    Par contre pour l'anecdote lorsque j'étais petite, je commençais toujours les livres par la fin, histoire de savoir si les personnages allaient mourir ou pas,ou si l'histoire allait mal se terminer (probablement pour me préparer psychologiquement) j'ai eu du mal à me défaire de cette habitude lol

    RépondreSupprimer
  8. @Olya : haaaa, comment t'as fait ? J'ai pas participé exactement pour cette raison.

    @Endea : visiblement il peut y en avoir vu que certaines personnes le font, tout au moins occasionnellement ^^

    RépondreSupprimer
  9. jamais eu l'idée de commencer par le milieu, par contre suis une pro de la lecture en diagonale quand je m'ennuie et que, prise de pitié, je décide de donner quand même une chance à un bouquin de me surprendre, mais ça n'est pas souvent bon signe...

    RépondreSupprimer
  10. Merci d'avoir répondu. La fiction se prête moins à ce genre de facéties que les essais par exemple.

    RépondreSupprimer
  11. Lilly, j't'avoue que ça m'a dérangé de n'avoir pas lu les tomes précédents du Père Porcher, et je regrette (un peu) d'avoir participé à cette lecture commune du coup. Y'avait plein de références sur les tomes précédents, des perosnnages que je ne connaissais pas encore, et l'histoire sur la Mort et Suzanne se réfère à des tomes précédents, que je n'avais pas lu ...

    Du coup, c'est sur et certain, je ne lis plus que par ordre chronologique les annales du Disque monde !

    RépondreSupprimer