11 janv. 2011

[3615 blogo S3E2] Yes We Kant !

En 2011, je fais de la philo !

Neph organise un challenge qui consiste à lire au moins un bouquin de philosophie en 2011.

Bon alors, je n'y connais absolument rien en philosophie, alors je fais appel au public pour me conseiller des ouvrages de philosophie abordables.


A savoir que,  je n'y connais rien  (ça, je l'ai déjà dit, je sais), je n'ai jamais rien compris à Kant et si c'est trop abstrait je m'endors. 

Des idées à me suggérer ? :D

Si le défi vous intéresse, je pense que Neph n'aura rien contre quelques philosophes supplémentaires, qu'ils soient aguerris ou novices.

22 commentaires:

  1. Waa cool, un challenge pour moi (bon, c'est un peu de la triche, je viens d'en terminer un :p) !

    Le mieux, en philo, c'est de lire ce qui nous plaît. Rares sont les philosophes qui lisent des pavés philosophiques en entier, ils s'en servent un peu comme des manuels. Donc l'un dans l'autre, dure épreuve !

    As tu un thème particulier qui t'intéresserait ? Et d'emblée, tu te sentirais partante pour du classique ou du contemporain (rare exception, en philo, je crois que le contemporain est sûrement le plus dur) ?

    RépondreSupprimer
  2. Voila un challenge intéressant et qui sort de l'ordinaire.

    Si tu n'y connais rien en philo tu peux essayer un ouvrage de "vulgarisation" comme "Petite philosophie à l'usage des non-philosophes". Sinon je garde un bon souvenir du roman de Jostein Gaarder : Le Monde de Sophie (un très bon souvenir même et en plus il se trouve dans les médiathèques très facilement)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas de quel bord tu es, mais le Traité d'athéologie de Michel Onfray est court et très bien.

    Sinon, tu peux relire Candide. J'ai une version avec des mickeys de Joann Sfar dans la marge, c'est drôlement beau.

    RépondreSupprimer
  4. ça existe des philosophes contemporains ? lol
    bon je ne connais que ceux que j'ai étudié en cours de philo, à savoir platon (l'apologie de socrate) et sarthe (l'existentialiste est un humaniste). Bon tu l'auras deviné au titre du dernier, je ne crois pas qu'il soit très abordable pour les novices lol Très interessant mais bon. Socrate... un peu plus simple, mais bon après comprendre par exemple l'allégorie de la caverne sans aide c'est pas trop ça.
    En fait j'ai bien aimé les 5 leçons sur la psychanalyse de freud, mais bon toujours pareil, sans aide je ne sais pas si c'est abordable. Bon ben en résumé je ne sais pas quoi te proposer désolé...

    RépondreSupprimer
  5. @ lael : ouaip, ce sont ceux sur lesquels Damasio a tout pompé pour pondre sa Horde du Contrevent :D Bon faut que j'arrête avec ce bouquin, je l'ai encore démoli sur Sens Critique.

    Lhisbei a fait une très belle proposition de bouquin sinon.

    RépondreSupprimer
  6. Ubik, :D
    Moi c'est le bouquin qui m'a plongé dans des angoisses existentielles de fou :D

    RépondreSupprimer
  7. Bon courage :D
    Ce challenge ne me tente absolument pas (et puis tu sais, j'ai déjà plein de challenges, plein de livres, blabla :D)
    En tout cas, j'adore le titre de ton billet, héhé.

    RépondreSupprimer
  8. Cédric (Ferrand) m'a piqué ma suggestion. Bon, tant pis, j'en rajoute une couche. Moi qui finalement n'ai jamais lu de philosophe, enfin, je devrais dire de philosophie, pure et dure, j'ai trouvé le Traité d'Athéologie très, très abordable. J'ai même changé radicalement de bord (pour reprendre l'expression de Cédric) depuis. C'est peu dire que ce livre a changé ma vie. Bon, en même temps, je n'avais pas une foi inébranlable :oD

    RépondreSupprimer
  9. @Lola : mais tu es hors catégorie, toi :p Je ne sais pas trop si je veux du contemporain ou pas. Je veux de l'intéressant, du pas trop abstrait et pas des trucs grecs ou latin je les ai vu en long et en large au lycée.

    @Lhisbei : ha oui Le monde de Sophie je l'ai lu y a longtemps. Je ne sais pas si ça me plairait encore, ce n'est pas naïf ? Je note l'autre.

    @Cédric : Traité d'Athéologie, déjà lu, quand j'étais à l'université. Cela dit, au pire je peux le relire : je ne me souviens pas de grand chose.

    @lael : oui Freud, mais non. j'ai entendu parler en long en large en travers pendant 7 à l'université et l'ai rejeté en bloc mes 2 dernières années. A la limite je pourrais relire Le livre noir de la psychanalyse, mouhahaha.

    @Elessar : ben Ubik déjà c'est une fiction puis même si ça amène des tas de réflexion, peut-on considérer ce livre comme étant de la philo ?

    A ... cro : tu te réduits à la portion congrue ? :D

    @arutha : t'en as parlé sur ton blog, je serais intéressée d'avoir ton avis sur la question. Ptètre que je devrais le relire pour lancer le débat sur le sujet de la religion. Ça plairait drôlement à quelques twittonautes de ma connaissance héhé.

    RépondreSupprimer
  10. Lis l'Antéchrist de Nietzsche, au moins tu riras un bon coup.

    RépondreSupprimer
  11. Vous allez rire, mais cette question de suggestion philo me turlupine grandement.

    Pour ce qui est des Malheurs de Sophie, c'est une très bonne suggestion, j'ai lu dernièrement un mémoire (qui a eu une très bonne note accessoirement) qui prenait en référence cette œuvre. Sous les apparences d'un bouquin naïf, on retrouve quand même tous les grands thèmes transversaux hyperclassiques de la philo.

    Ce qui me fait arriver à une seconde remarque : la philo, on la trouve partout. Dans mon cours sur la technique, il nous a été proposé une lecture SF (cyberpunk) de Neal Stephenson : L'Age de Diamant (ou le manuel illustré d'éducation pour jeunes filles). Je me suis jetée dessus évidemment, et bien, c'est pas de la tarte : 636 pages poches avec un mot sur deux incompréhensible (surtout pour une profane comme moi de la cybernétique). Mais quel livre ! Encore un qui aura changé ma vie tiens. Mais bref, même si, comme dans les Malheurs de Sophie, on y retrouve des thèmes philosophiques (en rapport avec la technique) cela reste... un roman. Donc en gros, on retrouve une application de la philosophie de Canguilhem et Leroi-Gourhan dans Wall-E (ouioui, des studios Pixar).

    Pour en revenir au sujet, j'aurais davantage tendance à dire que le moyen le plus sympa de découvrir la philosophie, c'est de lire de la philosophie. Au risque de passer pour une puriste (ce que je récuse absolument), le challenge le plus intéressant serais de lire un ouvrage dit de philosophie. Candide, par exemple, est à la frontière entre les deux (conte philosophique). Pourtant, il est plongé largement dans la dimension polémique puisque Voltaire vise largement Leibniz et son concept de pluralité des mondes possibles.

    Alors oui, effectivement, les contes philosophiques ou les dialogues de Platon sont surement davantage accessibles. De plus, passer par la philosophie classique permet évidemment de comprendre mieux les ouvrages contemporains : c'est un peu un système de fontaines, la première alimente le reste. Mais ce qui est dommage, c'est que quitte à choisir un SEUL ouvrage à lire, autant que ce soit le bon.

    Donc en y réfléchissant bien, tu es bonne lectrice, et tu aimes la SF. Si c'est cela qui te plaît, pourquoi pas ne pas pas rester sur ce thème en particulier ?
    Evidemment, il y a une floppée d'auteurs, comme Arendt, Ionas, Habermas. Mais s'il y en a un pour qui j'ai eu le coup de coeur (et le type n'est même pas mort !), c'est Slotedijk : Règles pour le Parc humain. Il faut l'avouer, la lecture n'est pas facile, mais cela a l'avantage d'être relativement court. Toutefois, je signale aussi que ce petit ouvrage a soulevé un vaste polémique. Mais je ne pense pas qu'il faille s'attarder davantage sur celle-ci : elle est elle reliée à un contexte particulier, notamment à cause du thème du surhomme (développé par Nietzsche) et qui est évidemment particulièrement tabou en Allemagne. La polémique n'est d'ailleurs pas finie, et Sloterdijk s'en est défendu avec une phrase que j'affectionne : "la caractéristique de l'époque technique et anthropotechnique est que les hommes se retrouvent de plus en plus du côté de la sélection active ou subjective, même sans avoir voulu s'imposer dans le rôle du sélectionneur".

    Voilà, j'ai fini par trouver ma suggestion ! Mais je le répète, pas facile comme lecture, et emprunte de pas mal d'autres auteurs. Mais comme je le disais, on retrouve ce phénomène partout, donc s'il fallait vraiment y trouver un début, ça serait du côté des présocratiques (pour la philo occidental), et du côté des oriental en remontant plus loin dans le temps, mais cela ne relève pas de mon domaine de compétence. Dur, Dur :p

    RépondreSupprimer
  12. @ LolaEtc : D'accord avec toi. Difficile de lire de la philo autrement que dans l'ordre chronologique tant les auteurs se répondent les uns aux autres (ce qui accessoirement pose peut-être la limite de ce challenge particulier, à moins de lire de la vulgate ce que, contrairement à toi, je ne conseillerais pas).

    RépondreSupprimer
  13. @ Gromovar : Quoi, Sloterdijk, de la vulgate ?! [partie s'étrangler dans un coin].
    Non, plus sérieusement, c'est ce que j'essayais d'exprimer par : "Pour en revenir au sujet, j'aurais davantage tendance à dire que le moyen le plus sympa de découvrir la philosophie, c'est de lire de la philosophie. Au risque de passer pour une puriste (ce que je récuse absolument), le challenge le plus intéressant serais de lire un ouvrage dit de philosophie. "
    Après il faut pénétrer dans le lourd débat : qu'est ce que la philosophie ? Heureusement que les bouquinistes sont là pour classer leurs produits dans des casiers qui portent le joyeux intitulé "philo" :p

    RépondreSupprimer
  14. Mistell. Je ne parlais pas de Sloterdijk, je pensais à tous les bouquins du genre Le monde de Sophie, l'Alchimiste, etc...

    RépondreSupprimer
  15. D'ailleurs j'ai presque envie de participer au dit challenge avec le Sloterdijk justement tant j'aime la polémique.

    RépondreSupprimer
  16. :p La polémique le mérite ! J'ai peut-être fait une erreur de parcours, j'ai lu Simondon (L'individuation psychique et collective) après Règles pour le parc humain, et cette lecture m'a vraiment éclairée. Si tu as un tout petit peu de temps pour l'intercaler dans ta pal, je ne peux que te le conseiller vivement !

    RépondreSupprimer
  17. Je ne risque pas de rien comprendre en lisant Sloterdijk ?

    J'avais oublié de dire mais sur Twitter, Lionel Davoust conseillait Ainsi parlait Zarathoustra.

    Bref, je suis pas sortie de l'auberge.

    Je verrai en cours d'année et selon mon humeur.

    Je note toutes vos suggestions en tout cas merciii (oupah ? :p)

    RépondreSupprimer
  18. Moi qui n'aime pas trop l'élitisme intellectuel ni la pauvreté philosophique populaire, je ne peux recommander qu'une oeuvre à quelqu'un d'intelligente mais peu acoutummée à l'écriture philosophique (car tant qu'à lire de la philo, autant comprendre de quoi on parle), je te conseille Le Prince de Machiavel.

    (et en plus ça peut être utile en société :)

    RépondreSupprimer
  19. @ Tigger : C'est au Zarathoustra que tu vas rien comprendre.

    Et je plussoie Le Prince

    RépondreSupprimer
  20. Aaaaaah, je suis contente de voir la discussion qui s'engage ici ! Merci d'avoir franchi le pas, Tigger Lilly :) Vous êtes tous les bienvenus, si le coeur vous en dit !

    RépondreSupprimer
  21. @ Gromovar : tout à fait d'accord pour le Zarathoustra :p

    RépondreSupprimer