26 févr. 2011

Celui qui bave et qui glougloute, R.C. Wagner [AMHA S3E8]

INFOS
Publié en 2009 chez ActuSF - Les Trois Souhaits.
88 pages.












Euh ? ... Gné ?

Oui, Celui qui bave et qui glougloute est un petit roman (ou une longue nouvelle, au choix) complètement déjanté.

Des créatures à quatre bras, originaires de la planète Mars, combattraient désormais aux côté des Indiens, à qui elles auraient fourni des fusils crachant de terrifiants "rayons de la mort" que l'on dirait tout droit sortis de l'imagination de M. Jules Verne !


Cet extrait du Washington Post datant du 5 avril 1890 résume assurément la situation.

Entre le western, l'hommage assumé à Lovecraft et l'invasion d'extra-terrestres avec la fermeture éclair dans le dos, cette novella a pour vocation de faire rire et d'amuser. Et un peu de perturber aussi car vraiment les Indiens, le rayon de la mort, les Dalton, les extraterrestres et le Nécromicon, ça se mélange a priori aussi bien qu'un morceau de steak dans un milkshake bananes (et là, vous me remerciez pour la vision d'horreur qui vient de vous traverser l'esprit).

Faut quand même avouer que ma suspension d'incrédulité en a bavé (par contre elle ne glougloute pas, je vous remercie). C'est drôle par moments mais j'ai rencontré quelques difficultés à rentrer dans l'histoire à proprement parler. Est-il nécessaire d'avoir lu Lovecraft pour adhérer ou alors suis-je réfractaire aux mélanges incongrus des genres ?

Je dois avouer avoir fait une légère association d'idées entre ce livre et le film Cowboy contre Alien de Jon Favreau qui sortira en aout prochain.

Bande annonce pour vous faire une idée :






CITRIQ


Livre lu dans le cadre du challenge
 Winter Time Travel

9 commentaires:

  1. Je ne dis rien sinon on va croire que j'en ai vraiment une contre RCW.

    RépondreSupprimer
  2. C'est par celui-là que j'aurais voulu découvrir l'auteur... Mais bon, les bestioles qui glougloutent ne sont pas forcément ma tasse de thé non plus ^_^.

    RépondreSupprimer
  3. @gromovar : tu l'as lu celui-ci ?

    @Cachou : je te conseille plutôt "cette crédille qui nous ronge" En tout cas, j'ai préféré.

    RépondreSupprimer
  4. Bah c'est une bonne grosse blague qui, il est vrai, demande d'avoir un peu plongé dans Lovecraft. Tout à fait plaisant lorsque c'est pris à la légère pour rigoler un coup, voilà :)

    RépondreSupprimer
  5. @Tigger : Le résumé m'en a dissuadé ;-)

    RépondreSupprimer
  6. CLa couverture me faisait penser à une BD, c'est pourquoi je me suis arrêtée ! Mais que ce soit un roman n'est pas plus mal, en fait :)

    RépondreSupprimer
  7. @Guillaume. Me reste plus qu'à me mettre à Lovecraft alors.

    @Gromovar : ok ^^

    @Neph : oui dans le ton ça peut faire très BD aussi ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je testerais bien..Histoire de me faire un avis !

    RépondreSupprimer
  9. Très curieux d'un coup ! Surtout avec la couverture et la rapide citation (oui bon donc tout du coup)
    Ça sent bon la parodie/hommage (et y'a de quoi faire avec Lovecraft, entre autre)

    @ Guillaume44 >
    Ça reprend aussi le style pompeux des superlatifs-de-la-mort-qui-tuent-tous-même-La-Mort de Lovecraft ou c'est "juste" dans l'esprit ?

    RépondreSupprimer