30 mai 2011

[Galactic Resort S3E7] Les Imaginales 2011

De retour des Imaginales, toujours aussi enthousiaste alors que les expériences IRL se multiplient.

Les Imaginales manquaient à mon tableau de chasse, n'ayant pu m'y rendre l'an dernier. C'est avec plaisir que je vous annonce que ce festival suit en droite ligne des rencontres du genre du Zone Franche de Bagneux, Sèvres ou encore les Utopiales ( avec lequel il est assez comparable en terme de taille). Loin donc des grands salons parisiens comme le Salon du Livre, pour ne point le nommer.


Les Imaginales jouissent d'un sacré avantage sur les Utopiales en terme d'emplacement. Les bords de la Moselle (sous le soleil, s’il vous plait bien, il parait que c'est loin d'être une évidence) sont un cadre pour le moins pittoresque. Des chapiteaux y sont dressés pour l'occasion et l'on peut passer de l'un à l'autre en fonction des conférences, des dédicaces et des rencontres à effectuer. C'est très agréable, d'autant qu'un effort de décor est réalisé. Je pense ici aux Magic Mirror, qui sont particulièrement jolis, ou encore la fresque traditionnelle, les expositions d'illustrateurs et les gens déguisés avec soin.

Détail du Magic Mirror 2.
Une ambiance particulièrement agréable que l'on retrouvera tout au long du festival : des auteurs disponibles pour leurs lecteurs, des intervenants détendus lors des conférences, des blogueurs sympa et de la nourriture délicieuse à prix abordable. Comme la nourriture est un sujet qui, je suis sûre, vous passionne, voici en exclusivité une photo du contenu de mon assiette samedi midi, une salade vosgienne, spécialité de la région of course.


Après manger, commence la course aux dédicaces. Les auteurs étant de gros mangeurs, ils prennent leur temps et les tables de dédicaces sont presque vides entre midi et deux. Il est toujours possible toutefois d'attraper un auteur qui s'attarde. Il est également plus facile de se faire remarquer par les vendeurs chargés de faire payer les livres que vous achetez. Au milieu de l'après-midi, je vous assure, il fallait vraiment avoir envie de payer.

On se croirait à la Bourse, vous ne trouvez pas ?

Mis à part les dédicaces, l'autre pôle d'attraction des Imaginales sont ses très nombreuses conférences. Si la première conférence à laquelle j'ai assisté ne m'a pas laissé de souvenir impérissable, les trois autres ont été ma foi fort sympathiques, chacune dans leur genre :
• Un entretien avec Robin Hobb (à qui j'ai pu faire signer mon exemplaire de La Citadelle des Ombres plus tôt dans l'après-midi) très sympa avec lecture d'extraits, animé par Stéphanie Nicot, l'organisatrice du festival, visiblement passionnée par l'oeuvre de Robin Hobb.
• Une conférence sur Harry Potter et ce qu'il en reste. Que les fans se rassurent : le sorcier à lunettes n'est pas prêt de prendre sa retraite. Il attise toujours autant les passions, les questions sur son succès fulgurant et les conséquences de ce succès sur le visage éditorial de la littérature jeunesse. Une conférence très riche pendant laquelle j'ai appris plein de choses qui vont au-delà de la lecture d'une série pour la jeunesse.
• Une conférence hommage sur Barjavel. En terme d'hommage, on repassera. Pour sauver Barjavel, tapez 1. Pour Ayerdhal, il n'y a rien à en garder, pour Baudou, il ne faut lire que Ravage et Le voyageur imprudent et Pierre Bordage n'avait jamais lu l'auteur. Un peu surréaliste cette conférence mais c'était à la fois drôle et intéressant de voir les opinions d'auteurs de SF à propos d'un auteur assez controversé. Au final, le public s'est avéré plus magnanime que les intervenants. Évidemment le débat "peut-on séparer l'auteur de son œuvre" a été lancé et la conversation a dû se poursuivre à l'extérieur.



Pour ce qui est des rencontres avec les blogueurs, j'ai regretté que l'on ne se soit pas davantage organisé avant le festival. Déjà, nous n'étions pas beaucoup, je trouve, surtout en comparaison aux Utopiales ou encore à Sèvres et puis nous n'avions aucun point de rendez-vous. Au final pas ce n'était pas très grave car on a quand même fini au restau Endea, Tortoise, son ami Galoo et moi (avec d'autres gens qu'on ne connaissait absolument pas, mais ça fait partie de la magie de ce genre d’évènements). Avec Endea, nous avons pu passer un peu de temps avec Lhisbei et Mr Lhisbei le dimanche ainsi que croiser Lelf et Laure.

J'en viens à la question qui vous taraude tous : qu'est-ce que tu as acheté / fais dédicacer ?
Je me suis trouvée plutôt raisonnable, surtout comparé à d'autres. 6 bouquins dédicacés, 5 achetés. J'avais amené mon exemplaire de La Citadelle des Ombres pour le faire dédicacer par Robin Hobb. Très chouette, j'ai pu me faire prendre en photo avec elle. Pour le reste :
La trilogie de la lune, de Johan Heliot. Gros pavé réédité en intégrale par Mnémos que je zyeutais depuis que j'ai vu sa couverture sur le web. Et bien vous voulez que je vous dise ? Il est encore plus beau en vrai, et dédicacé en plus. Il me servira utilement, pour le Défi Steampunk.
Science-Fiction - les frontières de la modernité, de Raphaël Colson et André-François Ruaud. Le second était présent. Comme c'est un bouquin que je feuillette depuis un moment à chaque fois que je passe à la FNAC, je me suis dit que la dédicace était un bon prétexte pour l'acheter.
Cartographie du merveilleux, d'André-François Ruaud. Tant qu'à faire, un petit FolioSF en plus dans ma pile à lire, ça ne peut pas faire grand mal... (par contre la couverture me fait mal aux yeux)
La volonté du dragon, de Lionel Davoust. J'entends beaucoup de bien de ce livre dans la blogosphère et j'apprécie beaucoup l'auteur par ailleurs qui est toujours très disponible pour discuter (même quand on n'a lu aucun de ses livres).
Transparences, d'Ayerdhal. J'ai acheté ce livre car Ayerdhal se promène pieds nus au festival. Pour quelqu'un dont le vrai nom est "Soulier", il faut convenir que c'est assez paradoxal. Bon, c'est aussi parce que Mr Lhisbei vante très bien les qualités de son œuvre.

Au final, j'ai passé un très très bon week-end, comme je l'espérais. A l'année prochaine !


16 commentaires:

  1. Joli billet, bon tu as tout dit ou presque je n'ai plus besoin d'en publier un, xD
    Un Formidable WE oui, que rien n'est venu ternir, même pas le temps qui était sublime !
    Bon .. je ferai le mien dans le courant de la semaine quand même :p

    RépondreSupprimer
  2. J'espère qu'on remettra ça l'année prochaine, hein ! Avec moi !

    Et comment tu balances Endea avec ses achats ! C'est pas bien de dénoncer ainsi :P

    RépondreSupprimer
  3. La gentilesse et la disponibilité la précède à force.
    Le décor/mise en scène à l'air assez réussi ?!

    (l'année prochaine j'en suis, mare de tout raté!)

    RépondreSupprimer
  4. Mmmmm, je t'envie, ça sonne très bon tout ça...

    La conférence sur Harry Potter m'aurait bien intéressée aussi, c'est vrai qu'on se demande ce que ça donne "après coup", quand les "Twilght" est cie sont là pour prendre la place du sorcier à lunette...

    RépondreSupprimer
  5. Visiblement tu n'y es pas allé pour la nourriture.

    J'aurais tué pour un livre dédicacé de Robin Hobb. Ben, en fait, j'avais qu'à le faire. Tant pis pour moi.

    Tu nous donnera ton avis sur le Davoust ?

    Alors les pieds nus ça m'aurait carrément refroidi :-(

    RépondreSupprimer
  6. La conférence Barjavel m'aurais bien intéressé. Qu'ont ils dit sur Ravage et son idéologie "contestable" ?

    RépondreSupprimer
  7. J'étais "un peu" avec vous en écoutant la conférence avec Robin hobb. Très sympa :)

    RépondreSupprimer
  8. ouais enfin sous le soleil, je me suis pris des belles saucées jeudi et vendredi!
    et je confirme pour le manque de libraires, d'ailleurs je plains celle qui courait partout toute seule la plupart du temps...
    j'aurais adoré voir la conf sur HP et Barjavel, mais j'étais ans le train de retour, snif...
    mais je crois que l'an prochain on est bien partis pour avoir encore plus de bonne compagnie :p

    RépondreSupprimer
  9. chouette compte-rendu :) M Lhisbei espère que tu aimeras Transparences !
    tout à fait d'accord pour la conf sur Barjavel c'était assez épique ;)

    RépondreSupprimer
  10. Bon je crois que je vais arrêter d'enchainer les comptes rendus, je me fais vraiment du mal là parce que ça avait l'air drôlement chouette xD

    RépondreSupprimer
  11. @Endea : un chouette week-end, oui, à refaire !

    @Olya : t'as intérêt !

    @BaronBreton : qui ça ? cool si tu viens l'an prochain.

    @lael : un mouchoir ?

    @Cachou : Twilight n'a pas même pas été abordé tiens. Vaguement parlé de bit lit si je me souviens bien.

    @Gromovar : non en effet mais j'ai été agréablement surprise. Je ne te savais pas fan de Robin Hobb.

    @Pitivier : pour ce que je me souviens, ils ont parlé de remise dans le contexte de l'époque et que cette histoire de retour à la terre, pour aussi pétainiste que cela puisse paraitre, est une idée plutôt courante dans le post-apo. Ca a finit par dérivé en "Barjavel était-il collabo ou non". Il semble que non.

    @Val : on a senti ta présence jusque là-bas.

    @Tortoise : oui, on va forcer les gens à venir en masse. Les conf sont sur ActuSF sinon.

    @Lhisbei : merci ! J'espère que j'aimerai aussi. En tout cas l'auteur me fait bien rire.

    @Calenwen : c'est parce que ton inconscient te dit de venir l'année prochaine. Ou aux Utopiales en novembe.

    RépondreSupprimer
  12. Vrai pour les libraires, on a attendu quelques fois un long moment avant de réussir à payer. Et pas que le samedi. On en avait marre au bout d'un moment... Fait pas bon être honnête des fois -_-
    Il y avait sans doute moins de blogueurs de l'imaginaire qu'aux Utopiales, par contre les blogueurs littéraires de manière générale étaient vraiment beaucoup plus nombreux. Je viens justement de faire paraître mon article qui leur est consacré et je peux te dire que j'en ai croisé au moins une dizaine d'autres dans les allées sans les reconnaître ou de très loin. J'ai été impressionnée par cette présence des blogueurs. J'espère que les Utopiales les attireront aussi (mais le cadre et le prix sont moins attractifs déjà).
    Ravie de t'avoir recroisée, même aussi rapidement. Et puis bonne lecture de tes nouvelles acquisitions :D

    RépondreSupprimer
  13. J'ai vu en effet que tu avais pu voir beaucoup de monde. Par contre du groupe de blogueurs que je fréquente habituellement, il y en avait beaucoup moins qu'aux Uto. Et comme pas de point de rendez-vous de blogueurs, je n'ai pas eu l'occasion de parler à ceux dont je ne suis pas forcément les blogs ou que je connais pas.
    Je ne sais pas, la prochaine fois il faudra inventer un signe distinctif et lancer des free hug de blogueurs en plein festival.

    RépondreSupprimer
  14. un cri de ralliement aussi ?
    OU une pancarte au dessus de la tête façon mmorpg ?!

    PS : oups, je parlais de Hobb ><

    RépondreSupprimer
  15. Oui la pancarte ça peut marcher. Ou alors le déguisement :p

    RépondreSupprimer