7 juin 2011

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, JK Rowling [AMHA S3E26]


Note avant de commencer. Attendu que la moitié des personnes passant par ici ont certainement déjà lu ce livre et que l'autre moitié ne le lira jamais, je ne me soucie pas de spoiler le livre dans ce billet. 

Le retour de Voldemort est officiel maintenant et les morts, les disparitions inquiétantes commencent à pleuvoir. Les Moldus ne sont pas épargnés puisqu'ils sont également victimes des attaques du Seigneur des Ténèbres, au point que le nouveau ministre de la Magie doit en informer le Premier Ministre des Moldus. Ces évènements n'empêcheront pas la rentrée à Poudlard d'avoir lieu. Dumbledore demande l'aide de Harry dans une tâche visant à détruire Voldemort...


Le lecteur pourra se montrer étonné que malgré le "réveil" de Voldemort, Poudlard tourne toujours dans une relative normalité (et ce malgré quelques incidents) ... jusqu'à l'attaque des Mangemorts bien sûr. A côté de cela, Harry Potter prend des cours très particuliers avec Dumbledore lors desquels il en apprendra davantage sur la jeunesse de Tom Jedusor. Sans oublier les horcruxes qui sont un point très très important et que l'on retrouvera également dans le tome 7.

La relation entre Dumbledore et Harry est très intéressante et on voit bien à quel point il est un mentor pour lui : "l'homme de Dumbledore, jusqu'au bout". J'ai également été beaucoup plus touchée par la mort de Dumbledore à la fin de ce tome-ci que par celle de Sirius dans le précédent. Il faut dire que Sirius n'est présent que depuis le troisième tome et de façon plus sporadique que Dumbledore, qui est omniprésent, même quand il n'est pas là. Rogue se dévoile aussi, et pas pour redorer son blason mais quand on connait la suite, son geste parait un poil moins choquant.

Je gardais un souvenir mitigé de ce tome à ma première lecture. Au final, j'ai été plutôt agréablement surprise. Il se lit tout seul.

Un petit mot pour Neville, le véritable héros de la série Harry Potter. Neville confirme ses dons en Botanique en obtenant un Optimale dans cette matière à ses BUSE. On le verra aussi prendre part à la bataille finale contre les Mangemorts. Définitivement, il s'est bien éloigné du gamin timide et un peu ridicule avec son crapaud du premier tome. Une belle évolution de personnage et qui fait que j'y suis fort attachée.

INFOS

Publié pour la première fois en 2005.
2005 pour la traduction française, chez Gallimard Jeunesse.
Traduit de l'anglais par Jean-François Ménard.
Titre original : Harry Potter and the Half-Blood Prince.
Illustration : Jean-Claude Götting
747 pages.

AILLEURS




Livre lu dans le cadre du Challenge (Re) reading Harry Potter

6 commentaires:

  1. Ce Tome là est de grande qualité, moi j'ai pleuré à la mort de Dumbledore xD

    RépondreSupprimer
  2. Sentiment mitigé ? Le côté tête à claque arrogante d'Harry y est peut être pour quelque chose non ?
    J'ai bien aimé le duel avec Rogue, assez humiliant pour Harry.

    L'évolution de Neville est grandiose en effet.

    RépondreSupprimer
  3. Dumbledore je m'en doutais un peu, ça a atténué l'effet (c'est pas comme Sirius où je savais que quelqu'un mourrait, mais pas qui, du coup à chaque fois qu'un des héros se prenait un sort j'étais persuadée qu'il allait y passer xD).
    C'est mon tome favori avec le 3, il est assez calme mais on y apprend des tas de choses. J'adore surtout toutes les réunions avec Dumbledore, finement orchestrées, et c'est une véritable histoire dans l'histoire de suivre comment il a cherché pendant tant d'années à éliminer Voldemort !

    RépondreSupprimer
  4. @Endea : Sans doute à la première fois, je ne me souviens plus.Pas cette fois-ci (bon en même temps je le savais).

    @Efelle : je ne me souviens plus de pourquoi j'avais moyen aimé la première fois. Pas eu ce sentiment à cette lecture. Mais bon, Harry il est surtout insupportable dans le 5ème. Les autres tomes, c'est juste pas mon personnage préféré.

    @Vert : oui c'est vrai on apprend plein de trucs dans ce tome, c'est centré sur la psychologie de Voldemort, même si on avait déjà des infos avant.

    RépondreSupprimer
  5. En tout cas, je ne connais pas un lecteur qui aurait pu se douter avant de lire le tome 6 de la mort de la figure de proue de Rowling. C'est vrai que ce tome se concentre sur la relation Dumbledore-Harry et finalement, on en apprend pas mal sur Voldemort.

    RépondreSupprimer
  6. Non de fait, en tout cas j'aurais pas penser qu'elle le tuerait, surtout après tué Sirius dans le précédent.

    RépondreSupprimer