6 janv. 2012

Idlewild, Nick Sagan [AMHA S4E1]


Au début d'Idlewild, on ne sait pas trop si on est dans du fantastique ou de la science-fiction. A l'instar du personnage principal, Halloween, qui après avoir repris conscience au milieu d'un champ de citrouilles, ne se souvient plus de rien, on ne comprend pas grand chose à ce qui se passe dans l'univers clos et farfelu dans lequel il évolue.

Ceci s'expliquera assez rapidement : Halloween ainsi que neuf autres jeunes se trouvent dans une école qui prône des méthodes d'apprentissage ... hum, on va dire innovantes. Ils se trouvent dans une réalité virtuelle dans laquelle ils disposent de tous les outils pour réussir leur scolarité.
Maintenant, si j'étais programmeur RVI, pourquoi créer un monde où l'on peut se blesser, mais pas mourir ? Si j'avais la possibilité de créer quelque chose, pourquoi ne pas créer le paradis ?
Et d'après Camus : "Il faut imaginer Sisyphe heureux." 
Je dois avouer avoir eu du mal à rentrer dans ce livre. Je trouvais le début poussif, pas très compréhensible. Ensuite, le déroulement de l'action ne m'a pas des masses passionné. En fait, ça commence à devenir plus intéressant à la fin. Mais je ne vous dirai pas pourquoi, hahaha.

Mon avis n'est pas très développé, mais il faut m'excuser, j'ai lu ce bouquin il y a fort longtemps, les souvenirs que j'en ai sont en train de m'échapper, d'autant plus que j'ai eu du mal à rentrer dedans. Mais je compte me rattraper avec le tome 2, Edenborn, que je ne vais pas tarder à lire.
Pourquoi ne sommes-nous pas tous des ordinateurs ? Ce serait tellement plus facile, je crois. Pas de problème. Pas de doute. Pas d'interaction. Nous serions tous programmés.
POUR ALLER PLUS LOIN
Publié pour la première fois en 2003.
2011 pour la traduction française chez J'ai Lu Nouveaux Millénaires
Traduit de l'américain par Patrick Imbert.
Titre original : Idlewild
286 pages

AILLEURS

CITRIQ

3 commentaires:

  1. Je pense que je m'abstenir...

    Le twist est bon au point que tu lises le second tome ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui. Si tu savais tu comprendrais, mais je ne peux vraiment pas dire :'( Bon cela dit, ça ne veut pas dire que le second tome s'avérera passionnant mais la fin a aiguisé ma curiosité.

    A noter que c'est une lecture qui ne me "coûte" pas grand chose puisque je les ai reçus. Faudra voir pour le troisième ...

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas forcément hyper encourageant comme avis, mais bizarrement moi aussi je les ai chez moi *siffle*, j'y jetterais sûrement un oeil un jour.

    RépondreSupprimer