19 mars 2012

Avatar, le dernier maître de l'air [AMHA S4E13]


Ça faisait vraiment longtemps que je n'avais plus fait de billet concernant une série. Avatar, le dernier maître de l'air mérite bien que je m'y recolle.

Dans le monde du Dernier Maître de l'air, les quatre peuples qui y vivent maîtrisent chacun un élément : l'eau, la terre, le feu et l'air. L'Avatar, quant à lui, est capable de maîtriser les quatre éléments : il est unique et est le gardien de l'équilibre des éléments sur le monde. Quand il meurt, il se réincarne chez l'un des 4 peuples, selon un ordre bien précis.

Les nomades de l'air, la nation du feu, la tribu de l'eau et le royaume de la terre vivaient en harmonie jusqu'à ce que le Seigneur du Feu décide que son peuple est supérieur aux autres et ne les attaque, en commençant par les nomades de l'air, afin de détruire l'actuel avatar, seule capable de déjouer ses plans. L'Avatar n'est alors qu'un enfant, dont on n'entend plus parler pendant 100 ans.

C'est là que l'histoire commence. Katara et Sokka, deux adolescents de la tribu de l'eau trouvent l'Avatar enfermé dans un iceberg. Pendant 3 saisons, nous allons suivre leurs tribulations à travers le monde afin de mettre un terme à la domination de la nation du feu.

Leurs aventures sont pleines de rebondissements, de rencontres, d'humour et de découverte. Le scénario peut sembler manichéen de prime abord mais la richesse de ce monde (le principe des élements et leurs spécificités nous sont expliqués petit à petit, on découvre des peuples différents, un bestiaire varié, etc), la personnalité bien trempée des personnages ainsi que l'évolution de leurs relations en font une série d'excellente qualité. Des valeurs d'amitié, de rédemption, d'écologie, de remise en question de soi sont également mises en avant.

Je regarde peu les dessins animés pour les enfants mais celui-ci me semble être un indispensable. Lors de prendre le jeune spectateur pour un idiot, il le fera réfléchir tout en l'amusant. L'adulte y trouve son compte aussi car l'histoire est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait et les épisodes sont bourrés d'humour qui est à mon avis pas toujours abordable par les plus jeunes.

Le seul petit reproche que j'ai envie de faire c'est que j'ai souvent trouvé les scènes de combat trop longues. Elles sont très jolies graphiquement (les éléments qui se battent entre eux, ça a de la gueule) mais cela a parfois un côté rébarbatif.

Je vous disais que la personnalité des personnages était bien campée et les relations entre eux complexe et évolutive avec le temps.

Voici une petit présentation des personnages principaux pour bien s'en rendre compte :

•  Aang. C'est l'Avatar. Il a en début de série un côté immature, toujours rieur. Un brin naïf. Bien évidemment, il va beaucoup mûrir et gagner en sérieux au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. Mais il reste toujours quelqu'un de bon vivant à l'affût de toute source d'amusement.  Il est profondément bon et se remet beaucoup en question. Il est très attaché à ses deux compagnons animaux : Appa le bison volant et Momo le petit lémurien chapardeur de nourriture.

• Katara. Dernier Maître de l'Eau de la tribu du Sud. Elle a perdu sa mère fort jeune et a donc grandi trop vite, dans la guerre opposant la nation du feu et sa tribu. Elle est un peu la maman du groupe et sa conscience morale en rappelant les autres à l'ordre quand il oublient qu'ils ont une quête à accomplir. Elle ne supporte pas les injustices.

• Sokka. Grand frère de Katara. C'est un jeune guerrier fougueux, bravache et surtout râleur. Il ne maîtrise pas d'élément mais il est loin d'être la cinquième roue du carrosse du groupe. Doté une inventivité à toute épreuve, il ne manque jamais d'idées pour sortir ses amis du pétrin.

• Toph. Jeune aveugle qui maîtrise la terre avec brio. Elle voit avec ses pieds. Elle a un sacré caractère de chieuse, est paresseuse mais ne laisse jamais tomber ses amis. Elle se montre très forte mais est secrètement ébranlée par la façon dont ses parents l'ont toujours traitée : comme une petit fille fragile qui ne peut se débrouiller seule à cause de sa cécité.

• Zuko. C'est le fils déchu du Seigneur du Feu. Il a été banni de sa nation avec comme charge de retrouver l'Avatar. Il fait de cette quête une obsession pour retrouver son honneur perdu. Il a le profil de l'ado dépressif (bon y a de quoi aussi, la vie ne l'a pas épargné), ce qui n'en fait pas un personnage très rigolo. Cette citation résume en peu de mots tout le tragique de son existence : "Mon père dit toujours que ma sœur est née chanceuse et que moi j'ai eu la chance de naître".  A mon sens c'est le personnage avec l'évolution la plus intéressante. Difficile d'en parler ici sans dévoiler l'intrigue.

• Iroh. C'est l'oncle de Zuko. Il l'accompagne dans l'exil. Il considère Zuko comme son fils et met tout en oeuvre pour que celui-ci découvre sa voie par lui-même. Fin gourmet et très grand amateur de thé, il a tout d'un philosophe épicurien. Il a l'air faible, paresseux et sans morale de prime abord mais il n'en est rien.

• Azula. La soeur de Zuko. L'enfant chérie de son père, contrairement à Zuko. Elle rentre bien dans le moule pour faire une parfaite petite seigneur du feu en puissance : elle n'éprouve aucune empathie, se sert des gens pour arriver à ses fins et se moque perpétuellement de son frère en l'appelant "Zuzu".  Le personnage détestable par excellence.

• N'oublions pas Appa le bison volant et Momo le lémurien qui égaient les épisodes. Eux aussi ont leur caractère et vouent une loyauté indéfectible à l'Avatar.

Tout ce petit monde rentre en interaction et les relations entre les personnages sont très bien construites. Je ne parle même pas des personnages secondaires, comme le père de Katara et Sokka, Suki, le roi Bunni et tant d'autres. C'est vraiment un des points forts de cette série. Du coup, on s'attache beaucoup à eux, animaux compris et quand il leur arrive quelque chose, on peine avec eux.


En résumé, c'est une série que je conseille plus que vivement (ha, je l'ai déjà dit ?) aux petits et aux grands. C'est intelligent, frais, drôle, touchant, joli graphiquement. Que demander de plus ?

POUR ALLER PLUS LOIN

2005-2008.
3 saisons, soit 61 épisodes de 24 minutes.
Un comic raconte la suite est en cours de publication. Anudar parle du premier tome.

4 commentaires:

  1. Oh, je suis contente de lire un article sur Avatar, très enthousiaste en plus de ça, qui est une série que j'ai beaucoup apprécié. Tous est dit dans ton article, "C'est intelligent, frais, drôle, touchant, joli graphiquement."
    Puis comme tu dis, on s'attache beaucoup aux personnages. Je suis fan du duo Zuko/Iroh pour ma part :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)Je suis ravie de faire du prosélytisme pour cette petite merveille.
      Zuko et Iroh sont en effet très chouettes.

      Supprimer
  2. Une excellente série dont j'ai en effet parlé sur mon blog. Merci pour le lien !

    Mes personnages favoris : Zuko parce qu'il est le seul capable de disputer le statut de héros de cette histoire à Aang... et Aang lui-même, bien sûr, qui bon héros non-manichéen doit apprendre et se plante parfois.

    Juste un petit truc : Sokka est le grand frère de Katara puisqu'il a quinze ans au début de l'histoire et qu'elle en a quatorze :) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que Zukko est mon personnage préféré. Même s'il est disons tendance grognon. Bon j'aime bien le bison pelucheux aussi mais disons que l'évolution du personnage est moins intéressante :D

      Ha oui en effet. Je ne veux pas dire mais elle fait beaucoup plus mature que son frère (a), ce qui m'a sans doute donné à penser qu'elle était plus âgée. Je corrige ça.

      Supprimer