22 juil. 2012

Bifrost 67 - GRR Martin [AMHA S4E30]


Comme je l'attendais avec impatience ce Bifrost ... GRR Martin fait clairement partie du groupe très fermé et très prisé de mes auteurs favoris. Mes attentes concernant ce numéro étaient donc fort élevées. De ce fait, j'ai malheureusement été déçue. Dans une certaine mesure, car si le dossier m'a laissé un goût de trop peu, les nouvelles sont quant à elles absolument parfaites.

Le dossier sur Martin se compose de deux articles revenant sur le parcours littéraire et la biographie du Monsieur (l'un par Gardner Dozois ; l'autre par Pierre-Paul Durastanti) qui ne sont pas inintéressants mais contenaient beaucoup d'infos que je connaissais déjà. L'article sur Le Trône de Fer d'adresse à ceux qui ne l'ont pas lus. Cruelle déception, je m'attendais à devoir arrêter ma lecture en cours de route de peur de me faire spoiler, vu que je n'ai lu que les deux premiers de la série. Bref, il n'apprendra rien au lecteur du Trône de fer s'il est qui plus est attentif à ce que l'on dit de la série et des livres sur la Toile. En dernier lieu, on trouvera le traditionnel guide de lecture.

En conclusion, je suis sortie de ma lecture de ce dossier mi-figue mi-raisin. C'était bien d'apprendre que Wild Cards a possiblement trouvé un éditeur français, que Lisa Tuttle et Martin furent amants avant d'être amis et de relire pour la ènième fois que Martin s'est inspiré des Rois Maudits de Druon pour sa saga, mais là dedans il manque quelque chose pour me transporter. Évidemment, le summum eut été d'avoir une interview de l'auteur ou un article rédigé de sa plume, mais je ne saurais en vouloir à Bifrost de cette absence. Par contre, j'aurais bien vu un article sur la série télévisée et un article plus poussé sur le Trône de Fer, pour les connaisseurs.

Par contre, les nouvelles de ce numéro sont magistrales. Deux sont de Martin. En commençant la première, Retour aux sources, je me suis rendue compte que je n'avais jamais lu Martin en format nouvelle. Le texte le plus court que j'ai pu lire de cet auteur est Skin Trade, qui tient davantage de la novella. Il faut le dire, on retrouve, en format court, Martin égal à lui même : cruel, fin psychologue et conteur remarquable. Les deux nouvelles, bien que fort différentes, se rejoignent par leur côté malsain et le fait qu'elles sont très centrées sur un personnage principal  (encore plus dans la seconde, Le régime du singe, que dans la première où le background tient une place importante également). La troisième, 1997 ou comment les hommes ont perdu la guerre galactique, est de Léo Henry, auteur français qui gagnerait à être davantage connu parmi les amateurs de littérature de genre mais en lisant sa nouvelle, je me dis que ça finira bien par venir.

J'en profite pour attirer votre attention sur la couverture, réalisée par Elian Black' Mor et qui est absolument superbe. 


INFOS

Publié par Le Bélial en juillet 2012.
184 pages.
Couverture de Elian Black'Mor.
Je ne parle pas de toutes les rubriques, consulter le 
sommaire complet pour plus d'informations.
Le guide de lecture officieux de l’œuvre de Martin.


Le Bifrost 68 sortira fin octobre et aura pour thème Ian McDonald. Et on a hâte d'y être. (Ce sera de la découverte totale pour moi : je n'ai jamais lu cet auteur.)

AILLEURS

Xapur, Lorhkan


CITRIQ

16 commentaires:

  1. Quoi Lisa Tuttle et Martin ! Pff on m'dit jamais rien à moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ça tu es au courant des derniers potins à présent :D

      Supprimer
  2. Et Elian Black'Mor est juste super doué, j'adore ses livres sur les dragons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore aussi ! Tu as lu son dernier, Les maudits ?

      Supprimer
    2. non je l'ai vu en librairie, j'ai failli le prendre mais ma raisonnabilité m'en a empêchée !

      Supprimer
  3. Bon j'ai craqué je l'ai acheté. Je l'ai pas encore lu, bien sur, mais je l'ai feuilleté et il a l'air sympa. Bon faut dire aussi que je n'ai jamais lu de Bifrost alors pour moi c'est une double découverte. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très bien comme revue. Ce n'est pas leur meilleur numéro mais je suis abonnée depuis 2 ans et j'y trouve toujours de quoi me faire plaisir.

      Supprimer
  4. Je devrais le recevoir aujourd'hui ou demain. Huhu, j'ai hâte, mon premier Bifrost ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément c'est une épidémie. Bonne lecture !

      Supprimer
  5. "je me suis rendue compte que je n'avais jamais lu Martin en format nouvelle."
    C'est pas bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais cette assertion est devenue fausse depuis. Donc je m'autopardonne.

      Supprimer
  6. Bonjour !

    Un petit mot pour préciser que le dossier Trône de Fer n'a jamais été pensé pour spoiler, puisque devant pouvoir être lu par tous. :-)
    Personnellement, je pense être allé un peu plus loin en 25 000 signes que citer Maurice Druon, mais à chacun son avis. :-)
    Pour l'anecdote, j'ai déjà fait plus long que prévu (20 000) initialement.

    Amicalement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gillossen,

      Oui je me doute bien. C'est juste que le dossier en général ne m'a pas appris grand chose que je ne savais déjà. Comme je l'attendais depuis longtemps, j'ai été un poil déçue.

      Merci pour le commentaire ;)

      Supprimer
  7. Hello,

    Après, tout dépend du point de vue de chacun, bien sûr. Il fallait que ça reste une vue d'ensemble donc je m'y suis tenu.
    Je connais des gens qui m'ont reproché de n'avoir pas conclu que le Trône de Fer était la plus grande saga de fantasy de tous les temps, donc... ;-)

    Amicalement,

    Gillo

    RépondreSupprimer
  8. Oui tout à fait. Enfin de toute façon je crois que ce qui aurait pu me combler totalement c'est une de ces longues interviews que Bifrost sait faire. Mais il ne fallait point rêver non plus ...

    Quant à définir le degré de grandeur de la saga, objectivement, je ne m'avancerai pas sur ce terrain ; subjectivement c'est autre chose :p

    Merci encore de ton passage par ici.

    RépondreSupprimer
  9. Et je repasse un peu trop tard sans doute, mais je n'ai pas trouvé le temps avant. ;-)

    Juste pour rappeler aussi que c'était un spécial Martin, pas Trône de Fer. Quant à interviewer Martin... c'est tout de même la croix et la bannière. :-/

    RépondreSupprimer