4 juil. 2012

Le Temps du Twist, Joël Houssin [AMHA S4E26]


C'est l'anniversaire d'Antonin. Il a 16 ans. Comme ses congénères, il doit consommer de l'alcool en permanence  pour échapper à un virus qui transforme les gens en zombies. Cette existence n'étant pas des plus marrantes, il décide qu'après avoir -enfin - goûté aux joies du sexe, il se suicidera. Mais voilà que la soirée d'anniversaire organisée par ses amis prend soudainement une tournure inattendue : ils se retrouvent tous à Londres, en 1968, peu avant le tout premier concert des Led Zeppelin. Seul hic ... Led Zeppelin n'est pas à l'affiche. Va s'en suivre toute une série de péripéties, de voyages dans le temps, de paradoxes temporels, de beuveries, de rencontres insolites pour comprendre ce qui s'est passé et tout remettre à sa place.
 "Putain ! C'que c'est chouette !" 
Entre l’obsession d'Antonin pour tout ce qui a une paire de seins et la consommation excessive de drogues et alcools que fait le groupe d'amis, ne vous attendez pas à découvrir ici un livre vantant une bonne morale chrétienne. Le langage est cru aux métaphores pour le moins osées permettant aux personnages de se vautrer avec complaisance dans leur condition. 
Antonin, fasciné, ne la quittait plus des yeux. Cela faisait déjà quelques minutes qu'il n'écoutait plus l'exposé scientifique de 42. Il se demandait simplement s'il pouvait raisonnablement sauter cette fille formidable avec son ancien copain à l'intérieur ... 
Personnellement, ça m'a bien fait marrer mais faut pouvoir s'accrocher : le propos est complètement désabusé, cynique, grossier et résolument alcoolisé. En tout cas, l'auteur arrive à nous faire passer les vapeurs éthyliques avec brio au fil des pages. 
Le réveil d'Antonin avait sonné toutes les deux heures, comme toutes les autres nuits. Sa main était allée cueillir, dans un geste parfaitement programmé, la bouteille de vodka posée sur la table de chevet. Deux ou trois gorgées. L'équivalent d'un verre de vin. Deux verres pleins pour la nuit et, au matin, une formidable migraine. 
Tout cet étalage de mauvais goût, ainsi que les  voyages dans le temps et les paradoxes temporelles qui y sont forcément associés m'ont beaucoup plu ... jusqu'à ce qu'on arrive vers la fin où le délire cyberpunk prend l'avantage et où j'ai commencé à ne plus rien comprendre. Dommage. Cela dit, le dernier paragraphe reste assez énorme... 

A la question est-il possible d'apprécier ce livre si l'on n'est pas fan de rock des années 70 et de Led Zeppelin, je répondrais oui c'est possible mais à mon avis, on y perd forcément quelque chose. Peut-être faut-il avoir eu une jeunesse un tant soit peu dissolue à cette époque pour en profiter pleinement. 
Antonin recommençait à se sentir mal. Il se demanda s'il créerait un paradoxe temporel en se suicidant avant sa naissance. 
En résumé, je reste mitigée face à cette lecture qui était drôlement bien partie mais du coup la déception à l'arrivée est presque aussi désagréable qu'une gueule de bois. D'autant qu' à la fin on se rend subitement compte que l'histoire des zombies n'est qu'un prétexte pour lancer le bouquin et est finalement assez secondaire. Au départ  j'avais quand même eu envie de lire ce livre parce que je trouvais le coup de l'alcool comme médicament contre la zombification original et rigolo.

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié pour la première fois dans la collection Présence du Futur chez Denoël en 1990. 
Repris par Folio SF en 2000. 
Grand Prix de l'Imaginaire en 1992. 
Illustration d'après photo Johner Bildbura / Photonica et Michael Darter / Photonica. 
292 pages. 

AILLEURS 



CITRIQ



Livre lu en compagnie du Cercle d'Atuan
(nos discussions sont vraiment passionnantes,
n'hésitez pas à nous rejoindre)

8 commentaires:

  1. Ce n'est en effet pas un indispensable, mais certains ont adoré : pas moi !
    Et sinon Lilly je te cite parce que tu le vaux bien : "j'ai bien aimé jusqu'à ce que je ne comprenne plus rien :D "

    RépondreSupprimer
  2. Je me range à l'avis de Lune, elle est bonne conseillère.

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas grave si celui là est un échec, j'en ai encore 2 ou 3 dont j'ai noté le titre pendant la séance à la BNF *siffle*

    RépondreSupprimer
  4. Pourriez vous me faire un petit de résumé du livre? svp

    RépondreSupprimer