2 août 2012

Le Livre des Abysses, Sam Sykes [AMHA S4E33]


Le Livre des Abysses constitue le premier tome de la série La porte des Eons. Un groupe d'aventuriers est chargé de retrouver un livre, le Codex de l'Outremonde, qui serait capable de libérer la reine des démons. Ce qui, on peut l'imaginer, n'est pas bon du tout.
Est-ce que ... Est-ce- que le livre vient de bouger ?
Le livre trembla à cette question et répondit aussitôt.
Poussées par une brise invisible, les pages commencèrent à tourner. Lentement tout d'abord, l'aveuglant d'hymnes, d'invocations, de prières adressées à des choses dont il n'avait jamais entendu parler, des suppliques réclamant des choses qu'il n'aurait jamais penser demander. Une éternité sembla s’écouler tandis que les mots se gravaient au fond de ses pupilles.
Je ne m'attendais pas à ce que Le livre des Abysses soit le livre de l'année. Vu le synopsis et la couverture, on sait à quoi s'attendre. Qu'à cela ne tienne, j'espérais passer un moment de divertissement sympa, le genre de livre que l'on lit d'une traite et dont les pages se tournent toutes seules (pas façon Codex de l'Outremonde, ce serait un brin flippant). Une lecture idéale de vacances.

Seulement voilà, je me suis ennuyée en lisant ce pavé  de 555 pages. Le début du livre raconte une bataille maritime qui n'en finit plus : 150 pages ! (je ne suis même pas sûre que la bataille de Port Réal dans le Trône de Fer dure autant de pages). Il faut attendre la page 200 pour que les protagonistes commencent leur quête. Le bouquin est constitué principalement de deux choses : des batailles et des dialogues ou les personnes passent leur temps à s'engueuler et à s'insulter. 
Rares sont ceux qui connaissent son nom, mais pour eux, elle se nomme Ulbecetonth, la Reine Kraken, la Reines des Profondeurs. Autrefois, c'était une noble servante de Zamanthras, la Mère, mais la corruption l'a changé en une créature cruelle et affamée. C'est elle qui a donné naissance à l'Abysmyth et qui l'a envoyé ici.[...] Et c'est elle qui cherche à revenir.
Les personnages me semblent être des caricatures de "bad boys" façon fantasy. On a donc : Lenk, le chef du groupe et sans doute le personnage le plus nuancé du livre, qui passe beaucoup de temps à lutter contre une voix intérieure qui lui ordonne de tuer ; Kataria, la shicte archère qui pue et déteste les humains ; Gariath l'homme dragon qui déteste aussi les humains ; Denaos, l'assassin sans foi ni morale, pour peu que les autres membres du groupe en aie une ; Dreadaeleon, le magicien ; Asper la prêtresse guérisseuse. Le groupe sorti tout droit d'un RPG passe donc son temps à s'envoyer des invectives verbales. Si cela n'a rien de gênant en soi - un peu de tension dans un groupe aux personnalités si différentes, cela rajoute du piment - c'est la constance de ces disputes qui vient à lasser.
- Tu es l'étrange petit garçon que nous payons pour cracher du feu avec son cul, répliqua Denaos.
- Je lance du feu avec mes mains, merci. Et cela nécessite une immense cervelle.
L'histoire n'a pas réussi à m'intéresser davantage que les disputes entre les personnages et les scènes de bataille. Si les pages se tournaient rapidement à ma lecture, c'est parce que je lisais en diagonale. Bref, je ne lirai pas la suite. Dommage.

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié pour la première fois en 2010.
2011 pour la traduction française, au Fleuve Noir.
Traduit par Emmanuel Chastellière.
Titre original : Book of the Undergates (The Aeon's Gate, Book One)
Illustration de couverture par Jean-Sébastien Rossbach.
557 pages.

AILLEURS

CITRIQ


Livre lu en lecture commune avec Lorhkan 






6 commentaires:

  1. Encore une chronique qui fait envie :p (rassure toi, je n'avais déjà pas l'intention de le lire). C'est vraiment pas le genre de bouquin qui m'attire (le groupe type RPG non merci) alors si en plus c'est lourdingue... Mouarf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-il pas ? Non en effet, ce n'est pas un bouquin que je te conseillerais.

      Supprimer
  2. Bon ben... Désolé ! :D

    Les pages se tournaient rapidement pour toi (lecture en diagonale), mais pour moi qui aime bien tout lire à fond, ça a été beaucoup plus long. C'est même un des livres qui m'a pris le plus de temps à lire... -_-

    Bref, raté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houlà, tu as dû souffrir. C'est pas grave on remettra ça à l'occasion, avec un vraiment chouette bouquin.

      Supprimer
  3. Bon si je comprends bien je le met dans la pile de livres à revendre sans prendre la peine de l'ouvrir ? :D
    (je m'en doutais un peu en même temps...)

    RépondreSupprimer