10 nov. 2012

Dans l'Oeil du Dragon (15)



Les affaires reprennent du côté des sorties ciné ... Davantage de films m'intéressent et la liste à voir ne désemplit plus. Tant mieux tant mieux, j'ai cru un instant que je me lassais.

Le palmarès Interblogs du mois d'octobre est bien sûr sorti, avec en tête 2 films que je n'ai pas encore vu Looper et Argo. A voir s'ils y resteront car il y a pour le moment peu de spectateurs pour faire la moyenne.

Au Cinéma

Ruby Sparks. 3/5. Comédie romantique atypique et sympathique. Un mois après, je me rends compte que je n'ai pas grand chose à en dire. Ça en dit sans doute long et de ce fait, j'ai baissé la note que je lui avais mise  (oui parfois je baisse la note quelques semaines après avoir visionné le film ; c'est pas juste pour les films qui sortent en début de mois, mais tant pis ; ils avaient qu'à pas).

Insensibles. 4/5. Un film espagnol, sorti dans la plus totale indifférence sur quelques écrans de cinéma. Et c'est dans ce genre de cas que la fermeture prochaine du cinéma Orient-Express me serre le cœur, car c'était un des seuls cinémas parisiens à le diffuser. Bref, donc ça raconte l'histoire d'un brillant chirurgien, qui a un cancer. Pour avoir une chance de guérir, il a besoin d'un greffe de moelle et pour ce faire il a besoin de retrouver la trace de ses vrais parents. Et là il va découvrir des choses effrayantes qui se sont passées dans les années 30 et 40 dans un hôpital psychiatrique où on a enfermé des enfants atteints d'algoataraxie ou insensibilité congénitale à la douleur, parce qu'ils sont "un danger pour eux-mêmes et pour les autres". De découverte en découverte, de flashback en flashback, on va de plus en plus loin dans l'horreur indicible. Vraiment angoissant, âmes trop sensibles s'abstenir.

Paperboy. 3.5/5. Deux journalistes du Miami Times s'intéressent au cas d'Hillary Van Wetter, un chasseur de crocodiles en attente de son exécution pour avoir avoir tué le shériff. Le procès a été bâclé, les preuves sont peu convaincantes, suffisamment de zones d'ombres pour des journalistes en recherche d'un scoop. Le film est assez trash avec son lot de scènes de violence et de sexe. La conclusion du film n'est pas forcément inattendue quand on le voit mais j'ai trouvé ça assez original pour un film sur cette thématique.

Skyfall. 4/5. Du grand James Bond. Faut savoir que James Bond et moi c'est une longue histoire, qui s'est arrêtée il y a de ça 10 ans, avec l'un des films joués par Pierce Brosnan, peut-être Goldeneye mais je ne suis pas sûre. Un excellent retour et du coup j'ai bien envie de m'acheter le coffret complet et tous les revoir. Skyfall alors ... qui démarre sur les chapeaux de roues avec une scène d'action terrible, des motos qui roulent sur des toits, des explosions, une course poursuite sur le toit d'un train. James Bond quoi. Et le ton est donné. Une chose m'a marqué c'est le côté un peu "bad boy" du James Bond incarné par Daniel Craig (qui fait ça très bien) : il boit trop, traite M de "bitch" (oui j'ai été choquée, ce n'est pas Sean Connery ou Roger Moore qui aurait osé !), est à côté de ses pompes et hanté par son passé ... qui nous sera partiellement révélé mais pas complètement, ce qui augure des révélations intéressantes dans le suivant.

Godbless America. 3/5. Ce film raconte comment un type qui n'en peut plus que la télé déverse son lot d'immondices et de méchancetés  pète une case et se met à flinguer les gens qui adhèrent à cette mode. Il fera la connaissance de Roxy qui partage ses idées et son goût pour les tueries de masse. Ce film immoral est paradoxalement très moralisateur : de longs monologues de Frank nous explique en long en large et en travers pourquoi c'est mal d'être si méchant. Oui bon d'accord, a priori si on va voir le film c'est qu'on a compris. Ça fait perdre son caractère subversif au film. Ce qui est dommage car ils y a quelques scènes assez énormes (comme celle du cinéma :D).

Sur ma télé.

The Postman. 2/5. Bon en fait, je l'ai vu au mois de septembre, quand il est passé à la télé. Mais j'avais oublié d'en parler. Comment prendre une bonne idée et en faire un mauvais film. Quel dommage. Je me tournerai certainement un jour vers le livre dont le fil est tiré, en espérant qu'il soit d'une meilleur niveau.

Into Eternity. 1/5. Un documentaire sur les déchets nucléaires que j'ai essayé de regarder deux fois. La première fois je me suis endormie. La seconde je n'ai tout simplement pas réussi à accrocher et suis partie faire autre chose en laissant le film tourner. C'est dommage de mettre une note pareil à un documentaire qui parle d'un sujet aussi grave que les déchets nucléaire mais c'est comme ça. 1/5, la note des films que j'ai pas pu finir. Une note encore plus subjective que d'habitude puisque cela ne dit rien des qualités intrinsèques du film que je n'ai forcément pas pu saisir puisque je n'ai pas tout vu.


2 commentaires:

  1. J'ai adoré Paperboy. =D C'est un vrai OVNI ce film!!

    RépondreSupprimer
  2. Hop, sur mes tablettes, je note : Insensibles, Paperboy, Godbless America. Peut-être un jour je verrai Skyfall mais avouons-le, je ne suis pas forcément très attirée par les James Bond.

    RépondreSupprimer