26 nov. 2012

Utopiales 2012 (6) - Hommage à Roland C. Wagner [Galactic Resort S4E21]

Il est une table ronde dont je n'ai pas encore parlé ici, celle rendant hommage à Roland C. Wagner, décédé dans un accident de la route l'été dernier.

Participaient à cet hommage : Ayerdhal, Claude Ecken, Norman Spinrad, Mireille Rivalland, Eric Picholle et Sara Doke. Chacun a eu des mots très émouvants à propos de Roland Wagner. Beaucoup d'anecdotes ont été racontées et de sujet abordés :  Mireille Rivalland qui raconte qu'elle devait prendre des notes lorsqu'elle avait Roland au téléphone et qu'il lui en demandait régulièrement des photocopies, Claude Ecken qui explique que Roland était capable de reprendre une conversation là où elle en était restée des mois plus tard, Ayerdhal reprenant des mots que lui avaient dit Norman Spinrad quelque temps plus tôt : "Roland était comme un fils et un égal", Eric Picholle racontant comment se passait les rencontres à Peyresq, Sara Doke qui rappelle à quel point Roland était quelqu'un de révolté, toujours près à prendre la défense de causes qu'il estimait juste, ainsi la pétition contre Hadopi dont le texte "Qui contrôlera le futur ?"  a été lu à l'Assemblée nationale. 

Je connais peu l'écrivain, l'homme encore moins, mais j'ai eu l'impression le temps d'une heure de l'avoir connu, d'être arrivée à me représenter ce qu'il avait été pu être. C'était vraiment un moment intense, chargé de pleins de choses positives sans tirer vers le larmoyant.

Quelques photos :

11 commentaires:

  1. Ce n'est pas toujours facile de pouvoir parler d'un écrivain, d'un homme sans verser dans un hommage larmoyant ou même "dérangeant" pour l'entourage (dans le sens où il peut se sentir blessé dans son deuil)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ce n'est pas facile. Après cela doit de toute façon être dur émotionnellement pour l'entourage mais la façon dont c'était fait était vraiment juste bien. Ça aurait été dérangeant, je trouve, si les intervenants n'avaient parlé que du Roland Wagner écrivain, mais ils en parlaient en tant qu'homme, avec beaucoup d'émotion. C'est mieux qu'une conférence froide où on énumère ce qu'il a fait en tant qu'écrivain.

      Supprimer
  2. un moment très émouvant, sobre et très digne aussi. un vrai hommage, sincère et pas artificiel. c'était beau et sans voyeurisme et sans pathos (il y a même eu des anecdotes joyeuses).

    RépondreSupprimer
  3. En y repensant, les moments qui m'ont le plus émue, furent lors de la diffusion des photos et de ses discussions avec telle ou telle personne sur l'écran géant, et surtout l'arrivée de sa fille sur la scène.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec sa fille c'était à la remise du Prix Verlanger, moment très émouvant aussi d'ailleurs.

      Supprimer
  4. Ah oui tiens c'est vrai, bah voilà c'est l'émotion quoi, on en perd la tête, xd

    RépondreSupprimer