25 févr. 2012

Ainsi naissent les fantômes, Lisa Tuttle [AMHA S4E9]


La curiosité attisée par plusieurs chroniques très enthousiastes de ce petit bouquin édité chez Dystopia ainsi que par la magnifique couverture commise par Stéphane Perger, je me suis enfin mise à sa lecture. Il faut bien avouer que je ne le regrette pas du tout, mais alors pas du tout.

Le livre commence par une préface de Mélanie Fazi, traductrice du recueil et envoutée depuis l'adolescence par les "fantômes" de Lisa Tuttle. Pour ceux qui sont du genre à passer les préfaces, lisez celle-là. On voit bien que pour Mélanie Fazi ce recueil est plus qu'une sélection de textes et leur traduction ; c'est un travail qui implique de l'émotionnel, des souvenirs et une envie de partager son plaisir de lecture avec nous. On est déjà touché par le souffle des fantômes avant d'avoir entamé la première nouvelle.

18 févr. 2012

[Galactic Resort S4E2] Compte-rendu Zone Franche de Bagneux


Comme chaque année depuis 3 ans maintenant, je me suis rendue au Festival Zone Franche de Bagneux. Vous comprendrez que si ça fait 3 ans que j'y retourne, c'est que je m'y plait bien. Force est de constater que Zone Franche devient gentiment un rendez-vous incontournable.

Cette année le space opera était à l'honneur. L'affiche réalisée par Gil Formosa est assez impressionnante, même si ce n'est pas trop ma tasse de thé. Je préfère les dragons aux vaisseaux. Na !

16 févr. 2012

Entre les ombres, Arnaud Boutle [AMHA S4E8]

Après l'apocalypse ...
Je me suis mis à la pêche.

Entre les ombres, c'est l'histoire d'un gars qui est le seul survivant d'une apocalypse qui a ravagé l'humanité. Il vit dans une grande ville, complètement vidée de ses habitants et retournant petit à petit à l'état de nature. Comme il est tout seul, seuls ses souvenirs et les ombres de la foultitude de la ville lui tiennent compagnie. Tel un Robinson Crusoé moderne, il erre d'un cinéma vide aux étages d'un magasin Ikea où il a élu domicile, va faire ses courses au supermarché sans file d'attente aux caisses et pense à son passé qui lui laisse certains regrets.

14 févr. 2012

Top Ten Tuesday (10)


Le thème de la semaine : les 10 livres qui m'ont fait pleurer, ou tout au moins m'ont émue.

Bon, je préviens les allergiques, ce billet risque d'être un peu neuneu et je risque de parler de bouquins que je ne lis plus maintenant.

Pleurer en lisant un livre, cela m'arrive rarement. Les larmes qui montent aux yeux, voire une ou deux qui roulent sur les joues, oui ; un sentiment de forte empathie par rapport aux personnages, oui. Mais pleurer carrément, cela m'est arrivé une seule fois en lisant ...

13 févr. 2012

[3615 blogo S4E3] Des blogs dans le Guide de la Fantasy d'ActuSF

Parce qu'en allant au festival Zone Franche de Bagneux, on apprend parfois des choses intéressantes...

Dans Le petit guide à trimbaler de la fantasy, édité chez ActuSF, page 20, Fantasy et Internet, on peut lire ceci :

11 févr. 2012

[Galactic Resort S4E1] Les Dystopiales ou l'histoire d'une triple dédicace (bis)

Quelques semaines plus tard, on prend les mêmes et on recommence. Enfin, non, pas tout à fait les mêmes, mais tout au moins le même lieu : la librairie Charybde qui organisait de concert avec la librairie Scylla, cette seconde édition des Dystopiales où je me rendais hier en fin d'après-midi en la compagnie de shaya.

9 févr. 2012

#QuotationThursday - Passeur de livres

Une citation fort à propos découverte en début de semaine dans mon calendrier "une citation par jour".
L'accès au livre, plus que tout, réclame des passeurs : on vient au livre parce que quelqu'un vous y conduit. Et cela durant toute la vie. Combien de fois avons-nous lu, et souvent aimé, un livre parce qu'il nous venait de quelqu'un que nous aimions, en qui nous avions confiance ? Mieux : qui nous avait fait, dans tous les sens, le don de ce livre.

Nous, on n'aime pas lire, Danièle Sallenave, 2009.


Alors, les blogueurs, passeurs de livre ?


7 févr. 2012

CLEER, L.L. Kloetzer [AMHA S4E7]


Vinh et Charlotte travaillent pour le Groupe. A la Cohésion Interne plus précisément. Leur rôle ? Veiller à la bonne image du Groupe et de ses filiales.  Envoyés sur des dossiers particulièrement ardus, ils ne comptent par leur temps ni leur énergie pour déjouer les complots, enquêter sur les causes et analyser les conséquences.
On n'atteint pas l'excellence en dormant.
Cleer est construit par un assemblage de textes aux histoires relativement indépendantes. Cependant, on suit les deux mêmes personnages tout au long du livre, de leur entretien d'embauche à ... [POUET vous n'avez qu'à lire, bande de fainéants], le tout suivant une certaine progression. Chaque histoire raconte une "mission" de Vinh et Charlotte. En fait ... cela fait penser à une série télé. Genre X files ou Les experts : chaque épisode raconte une enquête, jusqu'à sa résolution. L'enquête suivante n'a en général pas de lien avec la précédente. Sauf que pendant les épisodes, il se passe des trucs qui impactent les relations des personnages principaux, entre eux ou avec d'autres. Voilà à quoi ressemblent les histoires de Cleer.
Be your self.
Le tout est très prenant, toujours comme dans une série télé, c'est plein de suspens, d'action (oui oui, le boulot de Vinh et Charlotte ne consiste pas à rester planqué devant un écran d'ordinateur), de sexe et de courses poursuites dans des usines de bonbons. Les intrigues fourmillent de bonnes idées plus ou moins science-fictionnesque qui rendent la lecture encore plus agréable.
Elle court maintenant de toute ses forces, les grilles vibrent sous ses pas, ses pieds nus se blessent sur les aspérités. Puis elle se jette dans un escalier, manque des marches, se cogne la cheville, Truffaut est juste sur ses talons. C'est absurde, elle n'arrive pas à le distancer ... Ils devraient arrêter cette poursuite stupide, discuter entre adultes responsables. Il ne lui veut pas de mal, n'est-ce pas ? Il n'a pas d'arme ... Mais il ne l'appelle pas, il ne lui crie pas : " Arrêtez, mademoiselle? Qu'est-ce qui vous prend ? Je ne vais pas vous manger ! Discutons un peu ! Excusez-moi pour la porte claquée dans votre dos !" Non, il a juste le visage fermé, résolu, et à chaque foulée il gagne un peu de terrain sur elle. Elle ne veut pas finir noyée dans une cuve à chocolat industriel.
OVNI littéraire de la conception de la couverture à la structure du récit en passant par le fond, Cleer ravira tous les lecteurs en quête d'un regard original et drolatique sur le fonctionnement des multinationales. A l'heure où tous les grands groupes (et même les petits) sont obsédés par ce que leurs clients pensent d'eux (tout en persistant à vouloir leur vider les poches, bien sûr), ce roman tout de blanc vêtu est particulièrement onctueux.
Une synthèse, donc : les techniques d'interaction Karenberg augmentent la sensibilité empathique. Elles favorisent une perception enrichie de l'humain et mettent l'accent sur un comportement éthique et responsable. Appliquées à la gestion de projet, elles permettent la création de contextes de consensus riche offrant à chaque acteur des perspectives et des possibilités de développement. Elles aident en fait à construire un processus développemental, aussi bien pour le consultant que pour les acteurs.
Petit note : le livre se prête mal à être trimbalé dans son sac. Ou alors, il doit bénéficier d'une protection rapprochée. Mon bel exemplaire dédicacé a en effet été agressé par un objet pointu (je soupçonne une clé) et souffre à l'heure actuelle d'une déchirure incurable dans l'ouverture semi ovale centrale. Douleur, je suis.


POUR ALLER PLUS LOIN


Publié en octobre 2010 aux éditions Denoël (Lunes d'Encre).
Illustration de Daylon.
Contenu : In ; Pensez à eux ; Tea, coffee, me ? ; Mathusalem ; Kinderzenen6 ; Up ou out.
Prix Planète SF des Blogueurs 2011.
CITRIQ

5 févr. 2012

Rendez-vous au cinéma (6)

Et voilà le Palmarès Interblog 2011 est sorti depuis quelques jours. Drive arrive en première position (ce que je ne comprends pas trop mais soit). Par contre, The Artist arrive troisième, je l'aurais préféré premier mais bon c'est déjà bien. Je n'ai pas vu Une séparation qui arrive en deuxième position.

L'année 2012 a commencé et je compte bien continuer à participer à ce palmarès. Si cela vous intéresse, il vous suffit de contacter Vance pour vous faire rajouter à la liste des blogueurs et de lui transmettre régulièrement les notes de vos films vus (et sortis au cinéma en 2012).

3 févr. 2012

Edenborn, Nick Sagan [AMHA S4E6]


Si vous n'avez pas lu le premier tome, Idlewild, passez votre chemin, maintenant : spoilers en vue.

A la fin du premier tome, nous apprenions qu'Halloween et ses compagnons de RVI (Réalité Virtuelle Immersive) étaient des sortes de super humains conçus dans des laboratoires afin de repeupler la Terre et de trouver une solution au virus Black Ep qui décima l'humanité. Ce que Pandora et les autres font gentiment en créant de clones. Halloween, quant à lui, a disparu de la circulation, planqué quelque part en Amérique du Nord. Fantasia reste introuvable. 30 ans se sont écoulés depuis les évènements d'Idlewild.

1 févr. 2012

Un dragon dans ma PàL (1)

 "Un dragon ne butte jamais deux fois sur le même livre"

La défunte rubrique "Pile à lire" renait aujourd'hui de ses cendres. Faut en profiter c'est le début de l'année, je suis pleine de bonnes résolutions et de bonne volonté. Ceci me permettra un suivi plus régulier dans les acquisitions et la gestion du régime de ma pile à lire.

La dernière fois que je postais cette rubrique, c'était le 5 janvier 2011. A ce moment-là ma pile à lire comptait 54 livres. Elle en compte 36 aujourd'hui. *applause*

Le bilan du mois prochain sera certainement supérieur, ou au moins égal (avec un peu de bol je vais lire plein de livres en février) car le week-end du 10-12 février il y a le diabolique Zone Franche de Bagneux.