31 janv. 2013

Du sel sous les paupières, Thomas Day [AMHA S5E6]


Judicaël vit à Saint Malo avec son grand-père. Sous une barque retournée sur le port. Ils sont pauvres. Judicaël ne gagne pas toujours sa vie de façon très honnête. Un jour, il rencontre Mädchen, jeune vendeuse de fleurs en papier, aussi jolie que mystérieuse. Il tombe amoureux. Evidemment. Mais voilà que Mädchen disparaît ... A Saint Malo, on parle d'un enleveur d'enfants surnommé le Rémouleur.
Le Rémouleur culminait à plus de deux mètres, large et froid, traits figés, totalement immobile maintenant, telle une porte de prison. Il bougea, cliqueta et relâcha un peu de gaz sous pression, comme si son corps était le fruit des amours coupables d'un automate élaboré et d'une locomotive.
J'ai bien aimé cette histoire malgré son côté hétéroclite : on navigue entre uchronie, steampunk et mythologie celtique, c'est parfois assez déstabilisant.

Toute la partie sauvetage dans l'usine m'a quelque peu ennuyée. Par contre, celle à Guernesey était vraiment très sympa. Les korrigans Mayflower et Gwynplaine sont très attachants, en plus d'être drôles, et la Bibliothèque de l'Ogre m'a fait rêver. Le personnage de Hans est très intéressant aussi, tragique dans un sens. En fait les personnages secondaires sont beaucoup plus haut en couleurs que le personnage principal.
 Des écrivains venaient du monde entier pour séjourner à Saint-Pierre-Port que tout le monde s'est mis à appeler la Bibliothèque. Et puis le Bibliothécaire a fait creuser des tunnels pour relier entre elles les bibliothèques les plus éloignées, ce qui permettait aux uns et aux autres de toujours travailler au sec. Il pleut beaucoup sur Guernesey.
Un roman avec de très beaux moments et quelques autres que j'ai trouvé plus poussifs, une atmosphère de conte ... avec des machines dans une Europe d'après la Première Guerre Mondiale, revisitée à la sauce steampunk. 
- Tu crois qu'il aurait besoin d'une hache pour terrasser Mayflower ?
- Tu as raison, un pissenlit suffirait ...

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié en 2012 chez FolioSF
Illustration d'Aurélien Police
289 pages

AILLEURS


CITRIQ


12 commentaires:

  1. Bilan mitigé alors ?
    Je pense le lire à l'occasion, j'avoue beaucoup aimer la couverture en plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympathique on va dire. Chouette lecture de vacances ? Vu le prix, tu prends pas grand risque, surtout si tu aimes la couverture.

      Supprimer
  2. Ouais, il était temps que tu le lises... :D
    (par contre tu ne m'as pas linké... Sniff :( )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups mille-z-excuses, ma technique de récupération des liens n'est pas très au point, je rajoute ça.

      Supprimer
    2. J'fais mon pleureur ... ;-p)

      Supprimer
    3. Oui je vois ça. Et puis ça me fait culpabiliser. C'pas gentil -_-

      Supprimer
  3. Je n'arrive pas à me décider sur celui-ci...
    En même temps, en livre de poche, le risque financier n'est pas hyper élevé...^^

    RépondreSupprimer
  4. Bon, ben il est dans ma PAL, donc, je le lirais quand j'aurais le temps en espérant que ça me plaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille de l'emmener dans ta Bretagne natal, à mon avis le meilleur endroit pour le lire ^^

      Supprimer
  5. De mon côté, c'est l'aspect conte qui me rebute. Toujours pas envie...
    J'attends son prochain recueil de nouvelles.

    RépondreSupprimer