29 août 2013

Bifrost 71 (2013) [AMHA S5E42]


Ce Bifrost est consacré à Michel Pagel, un auteur que je n'ai jamais lu mais qui fait indéniablement partie du paysage de la SF francophone. Le dossier contient une longue interview comme la revue sait nous en offrir et la bibliographie complète de l'auteur. J'ai été étonnée de ne pas y trouver de cahier critique mais il est disponible sur le blog du Bélial' en compilation de différentes chroniques réalisées au fil des années dans la revue (lien en fin de chronique).


Deux excellentes nouvelles, une troisième plus anecdotique constitue le volet fictionnel de ce numéro :

Cosplay, Michel Pagel. Dans un futur pas si lointain, la population ne vit que pour se transformer en personnages archétypaux de la culture occidentale (Barbie, Zorro, Spirou, ...). Mieux ils incarnent leur personnage, plus ils se retrouvent propulsés en haut de l'échelle sociale. Grimper les échelons leur permet de s'accessoiriser plus efficacement à l'aide d'opérations aussi coûteuses que malsaines. Un bon Zorro se greffera son masque sur le visage et une bonne Barbie ... Je vous laisse imaginer. Dans une caricature de la téléralité, du culte des stars et de la culture du paraître, cette nouvelle sera à même de terrifier le lecteur. Brillant.

Le choix du quêteur de Thierry Di Rollo est moins convaincante. Le concept des holums, sorte de fantômes de personnes décédées que l'on éveille afin de pouvoir enquêter sur les circonstances de leur mort est assez fascinant mais l'histoire, trop linéaire, ne suit pas.

L'homme, Paul McAuley. Ziyi est une vieille expatriée sur une autre planète, vivant de la récolte de débris qui s'échouent sur la plage après les tempêtes. Un soir, un homme nu apparaît à sa porte.  L'homme est l'histoire d'une très belle rencontre, un texte très humain si je puis dire.

L'article Scientifiction de ce trimestre traite d'un sujet important : comment survivre à un contact alien ? Avec beaucoup d'humour et de références, Roland Lehoucq et J. Sébastien Steyer nous donnent des conseils précieux pour échapper aux êtres venus de l'espace. Un article de référence pour les milieux survivalistes, il va sans dire.

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié en juillet 2013 aux éditions Le Bélial'
18492 pages.
Illustration de couverture de David Lecossu.
Sommaire complet (toutes les rubriques ne sont pas mentionnées dans le billet).
Le cahier critique des œuvres de Michel Pagel.

EN LIEN


AILLEURS

Efelle, Anudar, Gromovar (pour la nouvelle Cosplay), Lhisbei,




2 commentaires:

  1. Chère madame,

    Vous avez bien sûr le droit le plus strict d'éreinter mon travail tout votre soûl, je vous demanderai d'orthographier au moins mon nom correctement dans le corps de votre article. Di Rollo, "d" et "r" majuscules (d'autant que la graphie de l'étiquette référencée est correcte, elle).

    Merci à vous.

    T. Di R.

    RépondreSupprimer
  2. Cher Monsieur Di Rollo,

    Je vous prie de m'excuser pour l'orthographe hasardeuse de votre nom. Le "d" minuscule a d'ores et déjà repris sa forme adéquate.

    Sur les 5 nouvelles dont vous êtes l'auteur et que j'ai lues, celle-ci est bien la seule que je n'ai pas entièrement appréciée. Mon soûl attendra donc.

    En vous souhaitant une bonne écriture.

    RépondreSupprimer