9 févr. 2014

Bifrost 73 - H.P. Lovecraft Cthulhu Fhtagn ! [AMHA S6E7]


Ce numéro de Bifrost comprend un dossier très pointu sur Lovecraft, qui me donne encore plus envie de réessayer de lire le créateur du fameux Cthulhu (j'avais lu quelques trucs pendant mon adolescence, mais ce n'était pas passé).

Voici mon avis sur les quatre nouvelles que comprennent le recueil :

Forbach, Thomas Day. Cette histoire nous est racontée à l'envers, en commençant par la fin, les chapitres remontant le temps. Thomas Day n'en est pas à son premier essai de jeu sur la chronologie des événements puisqu'il avait déjà utilisé un procédé du même type dans Eros-Center, nouvelle dont les chapitres nous étaient proposés dans le désordre (ou dans un ordre propre à la logique de l'auteur). L'ambiance fait aussi beaucoup : des corbeaux, un vieux manoir plein de secrets, une lettre laissée par un mort, de mystérieuses peintures dans une vieille grotte.

Une épouvantable odeur de lavande, Claude Ecken. Un type se réveille à l’hôpital, amnésique. Il a reçu un coup de caillou sur la tête. On fait appel à un olfactothérapeute pour lui faire retrouver la mémoire (l'olfactothérapie existe vraiment mais je ne sais pas si elle est utilisée pour aider les gens à retrouver la mémoire ; ça a l'air un peu bidon de prime abord). Claude Ecken est très doué pour les retournements de situation, je me suis laissée prendre encore une fois (cf. sa nouvelle dans Utopiales 12)

Géomorpho, Céline Zufferey. Pas sûre d'avoir compris le sens et l'intérêt de cette nouvelle. Un délire cyberpunk sur le sexe, sur le fait de braver les interdits et d'en payer les conséquences. Soit. Je vais finir par penser que le cyberpunk n'est pas pour moi.

Les détails, China Miéville. Deuxième fois que je lis China Miéville en format nouvelle, deuxième fois grâce à Bifrost. Le format court sied bien à l'auteur, qui a tendance à se disperser sur le long (cf. ma déconvenue avec Kraken). On a affaire ici à une nouvelle de type fantastique.  La nouvelle est très étrange, inracontable en fait : tout est dans les détails.

POUR ALLER PLUS LOIN


EN LIEN SUR LE BLOG


AILLEURS


CITRIQ

Pour les nouvelles de Thomas Day et Claude Ecken


4 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai bien envie de lire du Lovecraft. Je ne connais que son "cycle" des Contrées du Rêve. Il faudrait que j'attaque vraiment le mythe de Cthulhu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur pas facile à débuter. Je crois que je me renseignerai très sérieusement sur par quoi commencer le jour où je m'y mets.

      Supprimer
  2. Ça y est, je l'ai lu! :)
    Je rejoins assez ton avis sur les nouvelles, sauf que dans le cas de Céline Zufferey je suis sûre de ne *pas* avoir compris! ^^ Les autres étaient très sympas, voire assez jubilatoire pour les deux premières.
    Le magazine m'a semblé très bien. Ils ont trop parlé de Cthulhu à mon goût car je pense que Lovecraft est plus percutant hors Cthulhu, mais bon, difficile de ne pas centrer le discours sur ce personnage vu la popularité qu'il a acquise... En fait je n'ai pas appris des masses de choses vu que je m'étais déjà intéressée à l'auteur, mais ça se voit que c'est bien documenté et c'est super bien rédigé! Et puis j'ai repéré le vrai nom de Gromovar et vu passer le tien alors ça m'a fait sourire. :)
    Merci pour l'idée/le rappel de l'existence de ce magazine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette que cela t'ai plu. Les nouvelles dans Bifrost sont souvent très bien ^^

      Supprimer