20 févr. 2014

Ferrailleurs des Mers, Paolo Bacigalupi (2013) [AMHA S6E11]


Nailer est un jeune garçon qui arpentent les conduits de vieux cargos échoués pour en récupérer le cuivre. Comme beaucoup, il rêve de devenir le nouveau "Lucky Star" en tombant sur une manne pétrolière ou autre qui le rendra riche et lui permettra de sortir de la misère sordide dans laquelle il vit. Son père est devenu une brute épaisse sous acide depuis la mort de sa mère. Il ne peut que compter sur son amie Pima et la mère de celle-ci. Son destin bascule, le jour où il tombe sur un clipper échoué après une tempête et sur son unique survivante : la très pleine aux as, Nita.
Et, si tu penses que tu as une moralité, c'est parce que t'as pas besoin d'argent.
Véritable roman d'aventures, Ferrailleurs des Mers est prenant, du deuxième chapitre à la fin. Cela faisait un moment que je n'avais plus lu un livre aussi rapidement, d'autant qu'il fait tout de même son petit 400 pages. Evidemment l'aspect jeunesse joue : c'est très facile à lire (et beaucoup plus facile d'accès que La fille automate du même auteur). Le côté jeunesse se fait aussi ressentir dans la romance entre les deux ados   mais pas du tout dans la description de ce monde dystopique que l'auteur décrit sans concession, sans édulcoration, dans sa violence et son injustice. De ce fait, si cela en fait un très bon livre pour les adultes, c'est une indispensable lecture pour les ados.
Les liens de sang ne valaient rien. Seuls les gens étaient importants. S'ils protégeaient vos arrières, si vous protégiez les leurs, ils pouvaient être considérés comme une famille. Le reste n'était que mensonges et fumée.
Le livre est émaillés de réflexions intéressantes, sur la famille, le rapport à l'argent et à la possession matérielle, à la morale et à l'absence de morale. Le background dystopique, à la limite du postapocalyptique donne à réfléchir sur ce qu'on fait de notre monde actuellement. Le résultat du monde dans lequel Nailer et Nita vivent, c'est le résultat de notre façon de traiter le notre monde actuellement : le réchauffement climatique a eu raison des villes côtières, le pétrole est une denrée si rare que quiconque en trouve devient immédiatement très riche, l'écart entre les riches et les pauvres s'est encore accentué, les pauvres vivant sur les ruines de l'ancien monde (on ne sait au final pas où vivent les riches mais je suppose qu'on en apprendra plus dans la suite), les rapports entre les individus sont principalement régis par des rapports de force. Egalement un aspect intéressant qui me parait mériter développement dans la suite ce sont les mi-bêtes, créatures issues de l’ingénierie génétique par de savants mélanges d'ADN humain et d'ADN animaux, sortes d'esclaves modernes puisqu'ils sont irrémédiablement loyaux à leurs maîtres.

Vous l'aurez compris, je me jetterai prochainement sur la suite, Les Cités englouties, pour en apprendre un peu plus sur ce monde dévasté qui nous pend au nez. Je vous invite fortement à découvrir  et faire découvrir Ferrailleurs des Mers qui nous propose un univers cohérent et réaliste tout en restant très facile d'accès.

POUR ALLER PLUS LOIN


EN LIEN


AILLEURS



CITRIQ




15 commentaires:

  1. Cela m'a l'air bien alléchant, et hop encore un livre que je veux, xD, je sens que je vais faire des folies aux Imaginales mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huhu. Faut voir s'il y sera en vente, je crois pas que l'auteur y est invité.

      Supprimer
  2. Franchement j'hésite. D'autant plus que La fille automate dort tranquillement depuis la pause et n'a pas été repris. A voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à voir avec La fille automate, hormis pour le monde dystopique.

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé aussi (effectivement le mone est vraiment intéressant) et j'ai "Drowned cities" dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. En espérant que ça donne envie à des tas de gens de le lire.

      Supprimer
  5. Merci de me donner envie de le remettre sur le dessus de ma PàL numérique ^^

    RépondreSupprimer
  6. Même pas besoin de lire la chronique pour savoir que ça sera chouette... :p je reviendrais une fois lu, j'aime bien me garder la totalité des surprises de bouquins qui m'attendent ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de connaître ton avis en tout cas ^^

      Supprimer
  7. L’univers a l’air intéressant !

    RépondreSupprimer