16 juil. 2014

Terremer, Ursula Le Guin (1991) [AMHA S6E31]




Le Cercle d'Atuan, forum hautement recommandables de lectures communes, a eu ses 5 ans en juin. Le rapport avec Terremer ? C'est que le nom de ce forum est inspiré d'un des récits du livre. Du coup, pour fêter cet anniversaire un peu particulier, nous avons décidé de lire Terremer en lecture commune.

Terremer ce sont  trois contes, relativement indépendants mais mettant en scène le même personnage à trois périodes de sa vie : Ged, apprenti-magicien, magicien de renom et Archimage. S'il est le personnage principal de la première histoire Le sorcier de Terremer, il n'est plus personnage point de vue dans les deux autres, laissant la place à une jeune femme, Tenar, destinée à devenir grande-prêtresse dans Les tombeaux d'Atuan et au jeune prince Arren, destiné à devenir roi dans L'Ultime Rivage. Cette construction un peu particulière fait de Terremer un véritable roman initiatique car ce sont les aventures de Ged, Tenar et Arren sur le chemin de l'âge adulte qui seront mises en avant. Je trouve cette composition très astucieuse, donnant une certaine originalité aux récits dont le scénario est par ailleurs d'un classicisme qui pourra éventuellement décevoir.

D'autres qualités du roman :

* Le système de magie : les mots et le noms de choses et des gens ont une très grande importance.
* Les dragons, à la fois sages et cruels. Ils tiennent une place particulièrement importante dans le troisième récit.
* La cartographie. Ursula Le Guin décrit très précisément son monde. A tel point que l'on pourra suivre avec précision les nombreuses pérégrinations des protagonistes sur la carte accompagnant le roman. Celle d'Ailleurs et Demain étant illisible, j'ai préféré me tourner vers celle que nous a dégoté Vert.
* L'ethnographie des peuples de Terremer. Ursula Le Guin nous propose un univers complet, jusqu'au bout, en décrivant les différentes mœurs des peuples rencontrés par les personnages.
* l'évolution des personnages.

Terremer n'a pas usurpé sa place au sein des grands classiques de la fantasy. Les qualités du texte ( univers très construit et très complet, système de magie, style de l'auteure, évolution des personnages ...) sont telles qu'elles font oublier le classicisme du scénario. Laissez-vous emporter par Voitloin, la barque de Ged, et vous sentirez presque les embruns marins et le souffle des dragons dans votre cou.


POUR ALLER PLUS LOIN

Titre original : Earthsea, 1968
Traduction de Philippe R. HUPP & Françoise MAILLET
Robert LAFFONT, première publication 1991.
480 pages.

EN LIEN

Le hobbit, JRR Tolkien
La citadelle des ombres, Robin Hobb

AILLEURS

Baroona, Nathalie, Euphemia, Xapur, Acro, Endea,






Emprunté à la bibliothèque !

14 commentaires:

  1. Beaucoup aimé aussi. ^_^
    Alors si jamais l'envie te titille de regarder le téléfilm qui en a été tiré (avec un des acteurs de X-Men)(le jeune qui glace tout)(j'ai zoublié son nom)... FUIS PAUVRE FOU (enfin, toutça)! Parce que c'est l'une des adaptations les plus WTF que j'ai pu voir. Rien à voir (et rien d'intéressant à voir). A oublier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1 avec Cachou, ou alors faut le regarder comme un film de fantasy qui n'est pas adapté de Terremer :D

      Supprimer
    2. Haha, j'ai commencé à lire le commentaire en me disant oh là là ça y est on va encore me conseiller de voir un film. MERCI Cachou de me conseiller de ne pas voir un film XD Ma liste de films à voir qui n'arrive pas à passer sous le cap des 50 est soulagée.

      Supprimer
  2. Bon, entre toi et Vert que je lis à une minute d'intervalle, j'ai compris : il me le faut.

    RépondreSupprimer
  3. Un livre qui me tente depuis longtemps mais que je pense lire bientôt grâce au challenge de Cornwall et aux avis dithyrambiques de beaucoup de bloqueurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait c'est une belle lecture pour le challenge de Cornwall.

      Supprimer
  4. J'ai raté la LC, mais je suis en plein dedans en ce moment ! (presque fin des Tombeaux). Et j'aime beaucoup l'écriture de la Dame. Et de tout façon, je suis toujours admirative lorsqu'un auteur construit un univers aussi poussé avec géographie, Histoire et légendes :O.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai raté la LC, mais je compte le lire un jour. Un Le Guin à lire de plus (trois en fait dans ce cas précis), ça commence à faire beaucoup ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute la biblio de l'auteure a l'air de valoir le coup !

      Supprimer
  6. Merci pour le lien de la carte. J'ai dû passer prêt de 10 minutes pour trouver Roke. Et merci à Vert également. :D Pazou

    RépondreSupprimer
  7. "près" bien sûr. je ne suis pas du matin ^^

    RépondreSupprimer