14 sept. 2015

Les Pirates de l'Escroc-Griffe T.1, J.-S. Guillermou |AMHA S7E18|



Si l'excès d'action et le manque d'émotions m'ont perdue en cours de route, je dois bien admettre que l'univers de fantasy loufoque et bariolé imaginé par l'auteur est assez attrayant. Ce premier tome de la trilogie des Pirates de l'Escroc-Griffe est une histoire de pirates qui pourra certainement plaire aux amateurs de romans d'aventures pleins d'actions et de rebondissements. Il pourra également convenir à un jeune public de bons lecteurs.


Piraterie et aventures


Lire une aventure de pirates en plein mois d’août. Le choix de la lecture du Cercle d'Atuan n'aurait pu mieux tomber, surtout après une promo récente de l'édition numérique du roman.  C'est donc avec plaisir que je me suis posée dans le canapé pendant l'heure du midi au boulot pour attaquer ce premier tome de la trilogie Les Pirates de l'Escroc-Griffe de Jean-Sébastien Guillermou.

Les Terres Interdites, le tome 1 donc, nous conte l'histoire de Caboche, orphelin de son état, alors qu'il s'échappe de son orphelinat. Suite à diverses péripéties, le voilà qui se retrouve embarqué à bord de l'Escroc-Griffe, le bateau du célèbre quoique peu efficace chasseur de trésors : Bretelle. Poursuivis par l'Amiral-Fantôme, ils vont de péripéties en péripéties, de combats en fuites éperdues, de découvertes en découvertes.

Ma lecture partait bien : un rythme enlevé, voire frénétique, des inventions propres au Monde-Fleur qui témoignent de la grande imagination de son créateur, des aventures hautes en couleurs, un léger parfum de steampunk au milieu des embruns.

Excès d'action et manque d'émotion


Le souci est que quelque part passé le premier tiers ou la moitié du roman, je ne sais plus exactement, mon intérêt a faibli. Trop d'action pas assez d'émotion. Je m'en suis rendue compte en particulier lors d'un passage du roman sensé être triste mais que j'ai lu aussi rapidement que le reste, sans prendre le temps de digérer ce qui se passait.

En fait cet univers foisonnant aurait mérité d'avoir un peu de temps pour lui je pense pour qu'on en prenne la mesure. Il en est de même des personnages et de leurs sentiments. Du coup j'ai survolé le reste, d'actions rocambolesques en retournements de situations sans plus arriver à m'intéresser vraiment au sort des personnages.


Informations éditoriales


Publié en  2015 chez Bragelonne (collection Snark). 426 pages en numérique soit 1.5 cm l'épaisseur de ma liseuse. Couverture : Shutterstock.

Pour aller plus loin


Le deuxième tome vient tout juste de paraître !

Chez les blogopotes



6 commentaires:

  1. Je souscrit à tout ce que tu dis, les qualités comme les défauts, j'ai eu le même ressenti.
    On ne doit pas être dans le public-cible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je pense que j'ai besoin d'entrer dans un univers par une autre porte que par l'action. J'adore les univers riches avec créatures, lieux et objets bizarres donc là n'est pas le souci. C'est plutôt la façon de le traiter qui ne me convient pas.

      Supprimer
  2. Je suis globalement d'accord aussi, même s'il semblerait que j'ai plus apprécié ce roman que toi ^^
    Le fait que la trilogie se déroule sur plusieurs décennies et que le tome 2 est annoncé comme "plus sombre" m'intrigue. Je m'embarque donc pour l'aventure du tome 2 (mais pas tout de suite).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irai lire ton avis pour savoir ce qu'il en est. Pour ma part, je ne continuerai pas, à moins d'avis sur le tome 2 qui me donnent envie.

      Supprimer
  3. Vous avez l'air d'être plusieurs à ressentir la même chose, à voir peut être comment se décantera l'histoire dans sa globalité, c'est toujours difficile de juger sur un seul tome ! :)
    Je le lirais probablement, quand je sais pas encore par contre... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on se rejoint assez. Pour ma part je ne lirai pas la suite. So many books ...

      Supprimer